lundi, janvier 21, 2013

Dimanche blanc


ce fut
le blanc lumineux de la neige, sur le Cambodge à Paris, sur Montréal, sur Mons, sur la Loire, sur le Jura, sur...
le blanc doré du sable où se perdent les 4x4 armés
le blanc rose de tendresse du cyclamen revivifié sur la table de la cour
le blanc luisant du yaourt, le blanc de la chair des petites pommes de terre de Noirmoutiers, le blanc des navets longs, le blanc du papier gaufré
le blanc de la mousse s'écoulant de la faïence blanche de la douche, le blanc moelleux d'une serviette éponge neuve si pure qu'on hésite à l'utiliser
le blanc de ce fichier ouvert, rongé par les lettres qui viennent comme peuvent 

un dimanche blanc dans l'antre

10 commentaires:

joye a dit…

C'est beau, brige ! Bravo !

Pierre R. Chantelois a dit…

Je n'ose imaginer si la neige avait été naturellement de couleur noire? La couleur du temps aurait été toute autre.

Dominique Hasselmann a dit…

La blancheur repose avec son silence (merci pour l'allusion au Cambodge).

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Le blanc va bien avec le dimanche, religieusement.
:D

jeandler a dit…

Janvier n'est-il pas le mois du blanc ? On est, cette année, largement servi !

Rue des Blancs-Manteaux
tapis tapis blanc
Rue des Blancs-Manteaux
pas un moineau dans le rue.

JEA a dit…

Nougaro :
- "Armstrong, je ne suis pas noir
Je suis blanc de peau
Quand on veut chanter l´espoir
Quel manque de pot
Oui, j´ai beau voir le ciel, l´oiseau
Rien rien rien ne luit là-haut
Les anges... zéro
Je suis blanc de peau..."

arlettart a dit…

Blancheur des nappes brodées que les bougies illuminent
Comme un peu de chaleur dans ce manteau blanc des écrits

mémoire du silence a dit…

J'aime ce blanc
et j'aime comme vous l'avez décliné.

tanette2 a dit…

Le blanc de ton fichier est illuminé (et non rongé)par les lettres qui viennent l'enrichir

Gérard Méry a dit…

idéal contre les idées noires