mardi, janvier 22, 2013

Clochers sur ciel – et souvenirs de lecture

Lundi matin, ai quitté les images ou les mots qui disaient la neige, le calme immaculé du dimanche, le difficile des départs de ce matin, pour petites courses et teinturier, dans un air froid qui consentait à un faible adoucissement.
Ciel contrasté, à dominante bleu, bleu dans lequel montait le clocher tour de Saint Agricol entre ses rampes.
La lumière gagne en intensité
le Juan Gris est pulvérisé...

depuis des mois c'est la même alternance
de bleus et de blancs
on guette en vain le gris
le noir
mots qui ne collent pas à cette zone grise, lumière morte, qui soutenait, baignait Saint Didier.. mots qui, comme les précédents sont par moi picorés dans Sous les marronniers de Vénétie de Philippe Blanchon http://www.publie.net/fr/ebook/9782814504981/sous-les-marronniers-de-venetie roman en vers, histoire de trois amis (deux survivants), de deux femmes quittées, d'un long poème retrouvé, oeuvre de jeunesse de l'ami mort ou poème inconnu du 18ème siècle, dont ma cueillette ne donnera bien entendu aucune idée (que j'ai lu d'un trait, avec un mélange de perplexité et de plaisir intéressé dans l'après-midi de l'antre) – il y a un peu de prose, du récit en vers, les voix de Yvan et de Quentin, de Jan le mort, d'Anne se souvenant d'Yvan, et des passages du poème attribué à Joachim de Limoge et qui est sans doute de Jan.

et, Brigetoun tournant, avançant un peu, le clocher des pénitents blancs se détachait sur du bleu rempli de houppettes blanches, douceur calme et non :
Comme le flux a pour frère le fidèle reflux
Débarrassant les cieux tantôt s'élargissant
Ou pénétrant au centre de cette folle cohue
L'invitant à des ballets puissants et triomphants
(bribes du poème retrouvé)


se mêlant au bleu

insistant

entêtant

devant lui
et la dominante du jour, qui a été de lumière forte, s'affirmait au dessus de l'hôtel de ville


suis redescendue vers l'antre, passant sous les tourbillons plaqués sur l'envol des nuages
un air nouveau nécessaire
ou un air simplement annonçant
un air nouveau..

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Tours ou clochers : à l'escalade d'un ciel sans nuées.

arlettart a dit…

Impression toujours vivace de lire le "Piéton de Paris"qui trouvait des trésors dans le moindre coin de rue
Comme tu le fais si bien passant des images au texte avec bonheur ...
C'était la minute ... du plaisir du matin

jeandler a dit…

Sur leur aire de lancement
hésitant entre le bleu et le blanc.

JEA a dit…

dernière photo : un baguier pour les doigts du ciel ?

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Aujourd'hui il fait plus beau qu'hier.
Souhaitons qu'il fasse moins beau que demain.

joye a dit…

Le regard flamboyant, comme sied tellement à notre guide. ♥

tanette2 a dit…

Ce matin le ciel était, ici, aussi bleu que celui de tes dernières photos mais il est bien vite redevenu "laiteux".

Gérard Méry a dit…

la blanc...la bleu...demain le rouge ?

mémoire du silence a dit…

L'air est bleu
comme un soleil
funambule

Pierre R. Chantelois a dit…

Petit retard à venir commenter. Mais je suis là. Et je voudrais tant partager ce beau ciel bleu et sous le clocher tour de Saint Agricol...