samedi, septembre 19, 2009


un monde de bois et de miel roux, de chaleur, un peu trop de quiétude, ou trop visible, trop riche, juste un peu au delà de la discrétion -

un peu de poussière suffirait, juste un peu, pour que j'en rêve, et mollement assise, je caresserais l'idée d'agir, peut-être,

et de l'enlever -

et l'odeur de la cire, un peu trop, mais je l'aime -

ne me manquerait qu'un tapis où promener mes yeux -

en accord me vient l'envie de lire les Rubaïyat en écoutant "les trois soeurs" - Peter Eötvös - en léger décalage, et nous laisserons l'automne arriver.


l'était là, l'automne, avec une envie paresseuse de partir en quête, dans valises et housses, de chandails, (j'y ai résisté encore plus paresseusement)

Paumée mon cher, te faut faire un effort pour justifier l'existence du nouvel ami, débrouille toi pour que le chiffre à gauche soit moins minable

10 commentaires:

JEA a dit…

si 83211...
méritait l'étiquette de
"minable" ???
pitié,
alors les minablissimes vous saluent !

JEA a dit…

pardon pour la tarte à la crème
mais se révèlent heureusement impossibles à quanti-fier :
- la qualité des lectures là où les attire votre écriture ;
- la sympathie (éthymo) qui accompagne votre blog...

brigetoun a dit…

j'ai été gâtée dans le passé mais pas mal de blogueurs connus au départ ont arrêté de bloguer et de visiter - un moment d'humeur

JEA a dit…

Cette période, fin de vacances pour celles et ceux qui en connurent, reprise du travail pour celles et ceux qui s'y attachent, été tournant le dos, automne refroidissant les cieux...
cette période semble en effet se montrer aussi pleine d'hésitations, de doutes, de remises en causes, de lassitudes, de disparitions provisoires ou plus définitives...
La toile serait-elle elle aussi parcourue de mouvements de balanciers ?

Avignon a dit…

Je n'ai pas compris le sens de :
« et mon agrégateur continue à bouder "Avignon" » ?

Gérard a dit…

j'aime le miel, pas les mielleux !

arletteart a dit…

Miel blond de cire d'abeilles
Bois blond et vieilles dentelles
La housse à chandails reste fermée
Douceur retrouvée et Mac amadoué

pierre a dit…

La paravent, au fond, est superbe.
J'ai bien le tapis mais foin des meubles: il faut le voir.

brigetoun a dit…

j'ai aussi un tapis (et il y en a un sur la photo qui pourrait le compléter) mais point de meubles d'aussi belle facture que la table

Muse a dit…

J'adore Omar Khayyâm; j'avais faait sur un autre site un fil sur ce grand bonhomme. Bises du soir.