mardi, septembre 01, 2009

vide
trop-plein
j'sais pas
euh, si, in fine, quelques lignes chez mes gentils hébergeurs http://jaiaime.blogspot.com/2009/08/jai-aime-dans-le-souvenir-de-toi-qui-ne.html

10 commentaires:

JEA a dit…

Là-bas (ou là-haut) vous avez un "statut de contributeur". Encore mal éveillé, je lus : "une statue" et en fus tourneboulé. Heureusement, la lumière fut !

pierre a dit…

Le vide et le plein
tels l'ombre et la lumière
l'important: s'y retrouver

Rien, c'est quelque chose.
Non-être?

Avignon a dit…

C'est rigolo cette tête féminine sculptée et imbriquée dans le mur de pierre.
Où est-ce ?

Gérard a dit…

Le tas du curry ?

brigetoun a dit…

Saint Guilhem du désert je crois

micheline a dit…

les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, les petits riens ne font-ils pas le grand Néant??

OLIVIER a dit…

Tes lignes m'enchantent !!! Sois fière de ta plume, de tes photos, de tes lectures, de tes passions, etc !!!
Moi, non plus, je ne sais pas...
Bises d'Olivier

andrée wizem a dit…

spleen de la rentrée...on est nombreux...tous ensemble...tous ensemble...ouaih...ouaih...

brigetoun a dit…

si ce n'est que je ne suis pas sortie

Muse a dit…

eh bien eh bien...note que tu as de fidèles lecteurs et beaucoup de passants!