mardi, octobre 27, 2009

Nous nous sommes rencontrés, et regardés.

Au vrai, eux regardaient dans ma direction mais, forts de l'importance que leur donnait leur groupe, et à cause du vide de cette immense attente vague et sans grand espoir qui était la leur, je ne sais s'ils me voyaient.

Saisie un moment par leur nombre, la vue de cette masse, je scrutais leurs légères différences, me demandant si les deux lignées, celle des museaux souriants et plantes brunes et celle de la blancheur envahissante, tachée par les seules truffes et petits yeux noirs, s'étaient mêlées en une seule famille et quelles étaient les noces et filliations, m'attardant sur la bonhomie des plus grands et le gamin qui se balançait, pour enrayer toute crainte. Et puis, il y avait cette forte grille entre nous, et j'ai vérifié en m'éloignant que c'étaient eux qu'elle retenait.

Je ne sais si c'est la grande émotion de cette rencontre, ou une envie d'imiter la plante couchée devant Ventilo, mais un peu plus loin mes genoux ont hésité, et mon appareil photo et le sac contenant les oeufs que je ramenais ont rencontré avec violence le trottoir réalisant une belle brouillade, mais crue et collante.

Et eux, malgré la bienveillante tendresse qui leur était attribuée, ne pouvaient rien pour moi, ils étaient trop petits et un peu trop irréels.

Voilà, voilà, ma matinée d'hier.

10 commentaires:

tanette a dit…

Dommage que les oeufs que tu ramenais n'aient pas attendu ton arrivée pour se mettre en omelette...Désagréable de nettoyer tout ça après avoir rêvé devant ces beaux oursons. Bonne journée.

Muse a dit…

je repense aussi à ce rideau de fer qui aurait pu aussi nous retenir d'aller retrouver les pans de notre enfance.
La brouillade avec des girolles? J'espère que tu n'as rien eu!

Avignon a dit…

"...j'ai vérifié en m'éloignant que c'étaient eux qu'elle retenait."

J'adore et... j'en doute !!!

(Leur matière étant sensible aux rayons lumineux, il est évident qu'ils voyaient.)

brigetoun a dit…

j'ai sauvé deux oeufs pour une omelette et jeté le sac et le reste - là j'ai atteint le poids faramineux de 39,700, donc force, donc me faut aller aux Halles et ramener entre autres des oeufs
(jamais eu de peluche en mon enfance de famille nombreuse en et après guerre)

PhA a dit…

L'aventure (car c'est bien de l'aventure) réserve ainsi de fortes rencontres.

Gérard a dit…

Mais oursons passées les bonnes manières...de présenter ses meilleurs œufs deux mois avant ?

OLIVIER a dit…

Oh ! et t'as pas craqué d'en acheter un ?
Désolé pour le sac...
Et elle était bonne au moins l'omelette ?
Bises d'un gros nounours ;)

arlettart a dit…

Rencontrer un trottoir ou buter du regard devant une grille si grande pour de charmants oursons est ,il est vrai du même choc

Anonyme a dit…

Votre anecdote du jour me fait penser au site VDM (Vie de Merde) :-) c'est tout à fait dans cet esprit là ;-)
Le principal c'est que vous ayez pu déguster deux rescapés.
Bonne soirée Brigetoun.

jeandler a dit…

de quoi vous brouiller avec les omelettes...
Les oeufs comme les peluches s'achètent par six ou à la douzaine mais au moins avec EUX pas de casse à craindre.