jeudi, mai 17, 2012

Blancs


Idées qui dégringolent, décisions hésitantes, élans sombrant dans le sommeil
le sommeil
le sommeil
rouler dans l'absence – un doux monde de blancheur lumineuse

le bleu, le vert, des petites allégresses, des poussées d'activité
et le sommeil
et le sommeil
Les heures qui s'écroulent en lui
Une envie d'être lucide – un dégoût de ma médiocrité – un regret
Des relectures – plaisir – mais l'attention qui fuit dans ce qui me vient de notre pays – espoir qui se replie - renoncer – sommeil
et la lecture n'avance pas
et des surprises souriantes
et paumée revient, là
on verra
sommeil

9 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Moi aussi, sommeil !
Bonne nuit !

Pierre R. Chantelois a dit…

Puisse au lendemain de cette nuit voir la lumière revenir baigner vos belles heures du jour

Danielle Carlès a dit…

Nous n'avons pas assez de mots pour dire "blanc" en français, pas comme le latin (aube candide, tête chenue, de lait, de neige), mais ni jour, ni nuit "blanche", "blanc" aime la lumière et le plein.

Dominique Hasselmann a dit…

Blanc de la page, passage (au travers de l'écran).

jeandler a dit…

Un jour blanc

arlettart a dit…

Blanc! si blanc qu'il transfigure le réel
Prends soin de toi

JEA a dit…

Barbara :

- "Du sommeil à mon sommeil.
Je guette tout un long jour
Le rêve.
Je rêve,
Je rêve..."

Anonyme a dit…

Drapeau blanc.

mémoire du silence a dit…

J'aime.