mardi, mai 08, 2012

Brigetoun out – Jean a dit


fatigue plus grande que le pensais – et pour saper la joie fragile, réactions, sauf quelques unes, des amis ou moins amis variant entre indifférence et revendication de l'urgence de leurs intérêts catégoriels.....

Installé fictivement un petit orphéon pour me bercer de musique intérieure, pour conserver un jour, avant les déchaînements, la liesse, parce que, mirage ou non, il y eu ça

et ce que me montrait le billet, les photos, l'oeil de Dominique Hasselmann https://doha75.wordpress.com/2012/05/07/francois-hollande-eh-oui, dans mon ex chez moi

reprends pour meubler – en remerciement aux passants gentils – deux paragraphes de Jean a dit, sur des convois des glossolales http://leconvoidesglossolales.blogspot.fr/

Jean a dit : «il y a un bois, il y a la lumière, il y a un lac, il y a une aurore», il y a un nuage dans une flaque, il y a un reflet sur une aile d'auto, il y a les miroirs, les miroirs biseautés et décorés des cinémas des années cinquante, les vieux miroirs en deux morceaux un peu piqués dans d'anciens cadres dorés à la feuille, les miroirs à trois faces des salles de bains, les miroirs grossissants avec des spots, les miroirs déformants des foires, les miroirs à main au manche en ivoire, les miroirs de sac, les miroirs de sorcière qui me font rêver, le long corps étendu sur le manche d'un miroir égyptien, les miroirs concaves d'Archimède.

Jean a dit «il y a la steppe, il y a les grandes prairies, il y a la profondeur des forêts, il y a les points d'eau, il y a les hommes et les animaux qui se désaltèrent au crépuscule», il y a les miniatures, les petites voitures, le dernier souvenir des américaines aux angles aigus et lignes démesurément étirées, aux teintes mourantes et vives de chewing-gum, les petits personnages aux formes larges, rigides et arrondies de Lego, il y a les soldats de plombs et leurs successeurs en plastique, il y a les animaux sortis des moules, plus ou moins bien ébarbés, et il y a un pauvre petit hippopotame noir gisant abandonné sur les pavés à la merci des pieds de ces géants les hommes.
Et puis tout de même il y avait hier soir ce groupe de jeunes hommes « des quartiers », joyeux malgré leur réserve et une certaine timidité ,et nos quelques mots qui disaient nous, il y a eu avant la bagarre l'union des quelques drapeaux, il y a eu que personne ne parlait de ses intérêts, il y a le vote grec entre les extrêmes (qui ne peuvent être comparés) et l'effet, j'espère, sur l'Europe de ces deux élections, entre peur et raison, enfin.
P.S. - Pour l'hippopotame je viens de réaliser qu'il s'est déguisé en rhinocéros.

9 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

Je pourrais chuchoter à Jean le Sage qu'il y a des univers insondables, et, plus près de nous, il y la France que moi étranger je n'osais plus voir se lever et marcher. Je chuchoterais également à Jean le Sage qu'il y a les humeurs, celles de l'Europe et celle de la France. A travers tout cela je veux profiter du moment présent pour rêver. Peut-être plus tard me ferai-je hippopotame sur le dos.

Dominique.Hasselmann a dit…

"Il y a la lumière...", oui, et rions de ceux qui font la fine bouche.

Merci pour le lien (foule trop grande quand nous sommes arrivés sur place, mais les rues alentour gardaient cette joie, cinq ans après cette longue parenthèse vomitive).

Dominique.Hasselmann a dit…

@ brigetoun : et soyons optimistes, lisons aussi ce que dit l'économiste américain Paul Krugman !

brigetoun a dit…

oui, j'ai vu...
et que le taux à laquelle nous empruntons n'a pas augmenté.
Mais j'ai vu aussi la légèreté avec laquelle un conseiller ou ministre de la chancelière indiquait ce qu'ils allaient accorder à Hollande pour qu'il ne dérange pas trop leur dispositif, sans perdre la face - et que donc il ne pourra plus accepter sans faire hurler

arlettart a dit…

Miroir mon beau miroir ...
Que mes désirs apparaissent et se reflètent démultipliés

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

L'hippo-rhinocéros, direction...
le mur des offrandes !

jeandler a dit…

Il y eut un premier jour,
il y en aura un second
et plein de petits soleils, à la suite, qui se lèveront...

Gérard Méry a dit…

Jean était à la Bastille ?

brigetoun a dit…

Peut-être, je ne sais pas - il ne me dit rien