vendredi, mai 25, 2012

Un jeudi à mots perdus


juste : bureau de poste, abstraire l'attente

rues : passants ou non passants affairés

instants du périple dans les halles

retour, penser aux vases communicants

approche de l'antre, bras impatients de liberté

le défi

dé-panier, sur fond de musique

blancheur rosée du lieu noir et buée
et puis, le jour qui va, projets sérieux, papiers, comptes, impôts, tenus ou non -
relire vase avec un début d'indulgence coupable

Voilà, voilà (mot prohibé, mini transgression en sourire)


J'espère que Paumée me pardonnera ma paresse-effacement

10 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

Les petites touches du jour qui mènent invariablement au sourire du soir, à la lecture de ces dernières. Et cela même en période d'impôts.

Dominique Hasselmann a dit…

La vie quotidienne (peut-elle être autrement ?)...

jeandler a dit…

Comme le pain, j'adore les mots perdus.

JEA a dit…

de l'ail, de l'ail, au secours, par ici, il porte l'étiquette :"jardin du Midi" mais provient d'Argentine...
quand ce n'est de Hollande

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Absolument parfaite photo pour illustrer les vases communicants !
Très drôle en plus.

brigitte celerier a dit…

repérée tout d'un coup - de l'utilité de lever les yeux

arlettart a dit…

Est respiré ton air ....mais pas vu ce que tu nous fais découvrir au long des jours précieusement

arlettart a dit…

OH!! " ai" c'est mieux !! fatigue!!

joye a dit…

Vive les transgressions, moi, je dis !

Gérard Méry a dit…

relire vase... c'est le pied !