mercredi, avril 17, 2013

le temps - mon temps


Passe, passe le temps
Il n'y en a plus pour très longtemps...

Le temps s'en va, le temps s'en va, Madame
Las, le temps non, mais nous nous en allons....
Ces mots tournaient rebondissaient se répondaient, chantaient en douceur en moi ce matin, et ne sais si cela résultait de lectures récentes, ou du contact, de la vue, de ma peau

Le temps qui rythme, le temps que l'on marque depuis que civilisés sommes, le temps qui nous marque.
Le temps m'est étrange, qui est - a toujours été je crois - se permet d'être depuis que plus n'ai d'obligations -, variable, indécis, circulaire, qui repousse dans un lointain si grand que plus n'est déterminé des impressions, des actes que ma raison, avec effort, quand l'écoute, ramène vers moi comme fonce un express - le temps qui n'existe pas quand suis présente dans un monde qui n'est plus - le temps qui bouleverse, mélange ma vie, et ne sais plus si c'est mémoire, invention, re-vie.. quand l'âge mur se situe parfois plus loin qu'un regard levé vers des adultes, mais reste plus proche que la terreur adolescente devant une assemblée.
Le temps je ne le sens pas, sauf que lui se rappelle à moi, dans le caractère qu'il a donné, en bien et mal, à l'insignifiance de carcasse, dans l'importance péremptoire et vengeresse qu'elle a pris pour moi. Mais, banalement, comme me le disaient ou laissaient deviner les vieux, comme je ne le croyais pas, moi, dans carcasse, je n'ai pas d'âge... juste parfois de l'expérience qui dialogue avec mes sentiments, réactions, comme un censeur plein de bienveillante autorité.
Ma foi, suis très ordinaire... et mon temps est flexible.

Liens du jour
http://dreamlands-virtual-tour.blogspot.fr/2013/04/les-voyages-des-autres-annakarin-quinto.html un superbe billet - voyage au pays des cerisiers en fleur avec Annakarin Quinto
http://sauvageana.blogspot.fr/2013/04/ailleurs.html ailleurs - je pars je sors je dois marcher.. par Ana N2B
http://academie23.blogspot.fr/2013/04/sombre-ducasse-version-justifiee-27.html la livraison du jour de sombre ducasse de Lucien Suel
http://manque-la-photo.blogspot.fr/2013/03/barcelone.html?spref=tw manque la photo - prendre temps de refaire le voyage de Barcelone avec Emmanuel Delabranche (et tant pis si cité deux jours de suite, et tant pis s'il n'en saura rien)
et parce que m'a touchée http://www.annajouy.ch/article-du-pardon-117127813.html du pardon par Anna Jouy
et ne sauriez savoir tout ce que je ne cite pas de beau ou intéressant, et nous ne saurons pas tout ce que j'ai loupé parce que j'étais dans ma bulle

8 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

C'est par notre peau que nous réalisons notre marche vers le vieillissement. C'est par notre cœur que nous réalisons notre parcours vers une certaine maturité. Et c'est par notre esprit que nous réalisons que le temps est un bien précieux qu'il faut utiliser avec parcimonie, sans le gaspiller. On ne tue pas le temps. On lui souhaite longue vie.

fbon a dit…

ces marques sont grandes et belles, quand on les projette en amont et en aval ou qu'on les confie aux autres

après, ce qui s'annonce comme fin (traversée personnelle depuis quelques mois) ça s'en vient depuis le sans mots, avec une autre radicalité

ici le temps est en partage et on y est soudés, impression que faut pas jouer avec l'autre dimension, qui ne se préoccupe pas de ça quand elle arrive

Nicolas Bleusher a dit…

Le meilleur du temps, c'est le répit.

brigitte celerier a dit…

l'autre dimension et sa probabilité m'a toujours aidé à supporter celle où me trouve

arlettart a dit…

Le temps ne s'en va pas" Madame" ...
Il est là ce matin chagrin , et ce midi en fleur et ce soir en espérance
Me conforte !!!en ces mots de...probabilités

Anne-Charlotte Chéron a dit…

Temps pris pour vous lire ce matin avant de me précipiter dans les corvées et autres obligations : pas perdu. Bonne journée.

Elise a dit…

pourquoi ai-je lu pour la première fois ce jour "âge mur" comme âge palissade ou fronton, un agencement particulier de vos mots m'y conduisait sans doute

Gérard Méry a dit…

Un article à fleur de peau