jeudi, février 06, 2014

Essayer les rues d'Avignon, préférer les trouver au sec en lisant


regarder les branches qui s'indignent, s'agitent, tressautent dans le vent humide de la cour,

regarder le lit que je viens de fermer..

hésiter un poco, et se risquer dans la navrance des rues, saluée par l'agitation des drapeaux de l'Hôtel d'Europe

mais défier les petites rafales de vent, bien lestée par les deux sacs où j'avais enfoui deux draps, deux housses de couettes, deux pantalons et un gros manteau

cheminer, esprit quiet, si quiet que quasi mort...

revenir avec un peu de linge propre et le canard enchaîné, avançant dans la ville un peu défaite, lasse et morne

et se rencogner dans l'antre, en recherches qui ne se voulaient pas brouillonnes, qui laissaient grand rôle à la sérendipité, avec presque passion, de fil en lignes, pour trouver de quoi évoquer Jacques ou James Butler, deuxième duc d'Ormond, puisqu'il intervient dans une des petites histoires avignonnaises que j'ai envie (malgré la certitude d'être ennuyeuse) de raconter pour les cosaques des frontières http://lescosaquesdesfrontieres.com
photos misérables, texte sans intérêt, mais voilà Paumée tu es servi...
Et demain je continuerai à lire piano, piano, les mémoires que j'ai trouvées, avant de changer d'univers et d'aller m'intéresser à la mafia, point ne m'occuperai de toi, puisque tu auras droit, aux premières secondes de vendredi, à une lettre de Jan Doets, auquel j'ai écrit de mon côté, vases communicants obligent, et cette lettre mienne sera publiée non chez lui http://www.lecuratordecontes.fr où se poursuit l'histoire de Moussia (allez voir) mais justement dans le réceptacle qu'il a ouvert, qu'il dirige, pour les textes de quelques faux cosaques http://lescosaquesdesfrontieres.com - et soyez gentils, nos lettres peuvent être lues par des yeux autres que ceux des destinataires.

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

"dans la navrance des rues", belle expression !

brigitte celerier a dit…

merci même si je les préfère allègres

Françoise Dumon a dit…

Pas eu ton courage d'essayer les rues et ne suis pas sortie...

arlettart a dit…

Ton petit coin de cour est inspirant en attente d'un soleil plus doux

Gérard a dit…

..chacun sa météo...des vents de 120km/h attendus cette nuit dans l’ouest.

tanette2 a dit…

J'admire le boutis jaune et rouge sur le lit que tu viens de fermer...

miriam a dit…

Eh bien zut! moi qui me prépare à visiter Avignon aux prochaines vacances! J'espère que la tempête sera passée