jeudi, juin 18, 2015

longuement, un peu du second jour

saluer la nuit, fermer les yeux, et se réveiller pour tomber amoureuse de la vie du ciel du nord...
le savourer tranquillement, pendant que le jour s'installe, sous la bonne garde d'un guetteur et d'un dieu bienveillant... et puis en faire un peu trop, et du coup faire aussi trop de photos..
gagner la maison d'Henrik Willem Mesdag, ou de ses 33 descendants, traverser des salles de peinture, et grimper un petit escalier peint en noir pour déboucher, miraculeusement sur un belvédere dressé sur la plus haute dune de Schveningen,  tourner tout autour pour decouvrir
le panorama qui, par un autre miracle, a retrouvé son aspect de 1881...
reprendre la voiture jusqu'au Musée Escher
en veillant a garder mes yeux en place,
et apres le souvenir de la reine Emma, ancienne habitante de ce petit palais, accéder, au dernier étage, aux illusions d'optique, dont je conserve une image pour une annonce en début d'apres-midi (si vous avez la gentillesse de repasser par ici..


un café, un gateau raffiné dédié a la Pavlova...
et un retour en traversant le Binnenhof, le centre du pouvoir, en longeant l’étang de la cour
et en suivant la police dans la rue...
-->
Vers seize heures sommes allées, entre femmes, au beau Gemeentemuséum (ou Musée municipal de La Haye - oeuvre de H.P. Berlage), pour voir non la collection d’art moderne, mais deux expositions temporaires :

une rétrospective des photos d’Anton Corbijn https://fr.wikipedia.org/wiki/Anton_Corbijn


et une exposition des paysagistes de l’Ecole de La Haye,  Weissenbruch, Mesdag, Gabriëls, Mauve, Roelofs....
Pardon demandé... une grande résolution prise ce soir : demain keep cool 


6 commentaires:

annajouy a dit…

je ne me lasse pas de vos déambulations, où qu'elles vous emmènent...

Hue Lanlan a dit…

Eblouissement d'ambiances

Dominique Hasselmann a dit…

Pas de temps perdu ! Belles photos et le dépaysement assuré...

arlettart a dit…

Merci Belle Amie pour ce voyage au creux de mon nid

brigitte celerier a dit…

peut etre un peu trop pour les trois vieux-pas-sages

jeandler a dit…

C'est un plaisir Brigitte que de voyager en si bonne compagnie.