samedi, août 13, 2016

Solder la visite à la Collection Lambert


aller dans la ville en savourant le ciel, la tendresse de l'air et cette possibilité, maintenant, de marcher sur les trottoirs ensoleillés sans vertige qui rend plus prégnant ce plaisir en laissant deviner sa fugacité
aller dans la ville, l'esprit en sommeil,
être en panne, quand les yeux et le cerveau saississent les mots, les images, sans arriver à éveiller réactions, sentiments, approbations, admirations, indifférence décidée ou refus
choisir d'en rester là, au moins un temps, à ce que touche, voit, entend carcasse, et de se déconnecter
mais avant, pour mémoire, lister en quelques mots et quelques images, les autres expositions en cours à la Collection Lambert, dans l'Hôtel de Montfaucon
avec, en sous-sol, au coeur – territoires de l'enfance souvenir d'un spectacle de Thierry Thieû Niang, lors du dernier festival (ne l'ai pas vu) avec des enfants de 9 à 17 ans, un texte de Linda Lê, une oeuvre de Claude Lévèque en néon etc... évoqué par des néons Dansez !, Lose myself, Rêvez, Now I wanna be a good boy et une installation la nuit de Claude Lévèque ainsi que des oeuvres de Roni Horn, Marlène Dumas, Nan Goldin, Vibeke Tandberg,  
Shimabuku, Kiki Smith etc... et une installation d'Annette Messager, photographiée un peu vite, dès qu'a disparu la petite fille qui dansait en riant et en faisant remuer les objets.
et puis, en partenariat avec la Fondation Carmignac, qui va ouvrir un site à Porquerolles, une exposition de Christophe Gin, reportage en Guyane, montrant une société multiculturelle aussi diverse que fragmentée et déséquilibrée, confrontée à la pauvreté et à la violence, régie par des codes et des lois propres à chacune des zones enclavées qui la composent.
Que ces jours vous soient doux.

4 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Les auréoles électriques : l'église catholique pourra s'en inspirer pour être plus "moderne" !

brigitte celerier a dit…

je suis persuadée qu'elle l'a déjà fait
(ai dû en voir)

Arlette A a dit…

Sourires vers Dominique !!!
Aime bien cette petite fille qui dansait..hors cadre

Godart a dit…

L'ombre portée sur les pavés nous fait rêver.