jeudi, mars 23, 2017

Mercredi

nuages blanc vif
en lumière bleue fouettée
feuilles écloses

les pigeons roucoulent dans la cour

je bénis celui (François Bon je crois, plus très sûre) qui m'a donné envie d'acheter et lire, avec des pauses parce que sollicitée par la vie et des retours, entre envie de lecture lente pour savourer l'écriture et entraînement du récit, Article 353 du Code Pénal de Tanguy Viel. (éditions de Minuit)

5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Beau bleu partout...

Je me souviens du film dynamique de Bertrand Tavernier, L. 627 (1992), mais lui, c'était un article du Code de la Santé publique sur la drogue...

brigitte celerier a dit…

là c'est sur l'intime conviction du juge qui lui permet d'interpréter les faits... enfin je n'en dis pas plus - vous conseille la lecture

Marie-christine Grimard a dit…

Merci pour vos relais de lecture et de votre ciel !

jeandler a dit…

Une bonne lecture d'un écrivain Orléanais, autant dire un voisin.
Un cheminement tout en douceur.

Christine Simon a dit…

un de nos meilleurs écrivains, sur ma pile
j'ai tant aimé le Paris Brest, la dernière scène, absolument moderne