mardi, mai 09, 2017

Souvenir paresseux dans le suspens

pendant que se mettent en place, dans les rencontres, les affrontements, les regroupements, les calculs des appareils et les idéaux plus ou moins sauvegardés, les éventails de candidatures entre lesquelles nous devrons tenter de faire le bon choix pour que le souci des invisibles, et de l'action avec eux, trouvent une place, j'en suis restée au ciel superbe du matin, au petit vent qui animait mes pauvres plantes, me suis lavé les cheveux, ai écouté avec plus ou moins de distraction France Culture et France Musique, n'ai pas trop fréquenté l'agora d'internet pour préserver calme et amitiés et je reprends en avalanche le souvenir de ma petite pause dans les murs de Calvet dans l'attente de dimanche,
avec, en écho à la tête forte et douce du lanceur Zoulou, quelques têtes cueillies plus ou moins adroitement, comme celle de la femme descendue du jacquemart de la mairie (celle que voient les touristes est une doublure), et, après un visage de bois ciré,
les deux très chers et tendres Soutine qu'un groupe de visiteur qui leur tournaient le dos interminablement pour écouter une conférencière m'a permis de saluer, et le truculent Vlaminck,
les visages sortis de la mort pour accompagner l'absence des momies,
et mon effacement en compagnie d'un noble romain et de ses compagnons,
les abandons et les appels d'un compagnon de Simon de Chalons, je crois, de Nicolas Mignard, et d'un sculpteur dont j'ignore le nom,
l'assurance opulente d'un flamand inconnu, l'attention interrogative de Cornélius Dussart, des notables grimaçants,
et après cette dorure, refaisant le trajet en élargissant le regard aux corps, une énergie de bronze,

des mementos égyptiens solennels et une image de vie,
avant, pour finir, la grâce qui accompagnait la dépouille de Jacques de Chabannes.



7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

J'ignorais qu'il y avait un musée égyptien en Avignon !!!

jeandler a dit…

Le temps suspendu au-dessus de nos têtes.

brigitte celerier a dit…

Dominique, comme dans beaucoup de villes nous avons notre Louvre au petit pied avec un peu de tout et c'est Calvet

brigitte celerier a dit…

Pierre, le temps de toute notre vie

Claudine a dit…

La dame de Soutine, quelle beauté

brigitte celerier a dit…

il y a quatre (non peut être cinq... sais plus et les dos des gens étaient devant) très beaux Soutine

Arlette A a dit…

Merci pour ce tour diversifié attentif et très inspiré en survol de survie!!!