samedi, novembre 11, 2017

Entre-deux

entre réveil tardif, et tâches diverses avec périodes de repos pour vieille carcasse non sportive
et départ dans la nuit tombée vers le théâtre des halles
et entre eux deux une pièce de Catherine Verlaguet
photo Aurélien Serre
(sur le site des Editions théâtrales jeunesse :
Ils se rencontrent de nuit, dans une chambre d’hôpital qu’ils doivent partager par manque de lits. Ils sont adolescents. Elle parle beaucoup, trop. Les mots forment comme un socle sous ses pieds : si elle ne parle pas, elle n’existe pas. Lui, n’a pas de mots. Il pense en brouhaha et il est cloué au sol par ses bras trop lourds. Deux folies qui se rencontrent, qui se racontent, et une nuit pour se sauver la vie.
Catherine Verlaguet peint avec sensibilité le portrait de deux adolescents qui s’apprivoisent peu à peu, autour de secrets bien gardés et d’un amour naissant. Poignant.)
avec Elise Hobbé et Mathieu Béguier dans une mise en scène d'Adeline Arias, une scénographie de William Desfesne etc... (co-production les nuits de l'enclave, la ville de Saint-Quentin – coréalisation Compagnie à présent/Théâtre des Halles)
J'ai eu le plaisir de rencontrer CG mon éditrice-professeur préférée (moi j'étais, jusqu'à ce moment, en mode complexée, évasive, ne regardant vraiment personne...), de partager avec elle le léger doute que j'avais de mon choix de ce spectacle... et en sortant plaisir à nouveau de constater que, comme moi, elle aimait le texte, la façon dont ce spectacle évoque l'entre-deux, la peur de la folie, avec la distance, les moments de poésie nécessaires pour qu'elle soit là, sensible, et sans heurt traumatisant pour les adolescents auxquels elle est à l'origine destinée, que, d'un commun accord nous avions apprécié la mise en scène discrète et efficace et le jeu des acteurs.
Un court et bon spectacle...
et un retour dans un petit vent sans méchanceté.
une vidéo trouvée sur le site de la compagnie http://compagnieapresent.fr/

8 commentaires:

d a dit…

si la rencontre inattendue vient s'ajouter au plaisir du spectacle...

brigitte celerier a dit…

avec juste l'interrogation sur ce que serait son jugement (elle est intelligente et pas toujours d'accord avec moi)

Dominique Hasselmann a dit…

je le crois...

Claudine a dit…

Diversité des idées, plaisir résiste au vent

Arlette A a dit…

Plaisir de partager ses impressions avec une personne que l'on" respecte," rares instants j'imagine

brigitte celerier a dit…

instants sur une centaine de mètres...

Godart a dit…

D'après le petit extrait, les acteurs semblent avoir une belle énergie.

brigitte celerier a dit…

avec des moments de prostration ou de tendresse... sont mal mais jeunes