mardi, juin 25, 2019

Fleuve et fermiers

quatre heures et demi
air solide et chaud
sur les rues de la ville
le ciel, les couleurs
en ont perdu leur force..
sur le fleuve, un souffle
un peu plus d'une demi heure avec brumisateur, sourires, quelques arrêts, et revenir vers les bateaux, traverser route, esplanade écrasée de soleil, route, en petit groupe polyglotte et, seule, faire le tour des producteurs locaux, revenir plus chargée que prévu (mais sans les bonnes patates ni poisson ou morue)
faire abstraction du temps perdu devant les étals, penser ça fait une heure en gros, un grand verre de sirop d'anis, arroser la mort proche de la rose, 32/33°, se dire la chaleur du bel été commence vraiment demain.

Remercier avec considération ceux qui viendront s'égarer sur mes riens.

10 commentaires:

Marie-Christine Grimard a dit…

Merci pour les fleurs et la fraîcheur relative du fleuve, mais il faudrait marcher le matin et rester au frais l’après-midi désormais....

Brigetoun a dit…

Marie-Christine, sourire, sauf quand les horaires disent le contraire (et là le marché ouvre à 17 heures)

Dominique Hasselmann a dit…

Jolies photos : on espère que le Rhône ne va pas baisser de niveau (en 2050, c'est sûr !), car alors le pont coupé se révèrerait une prémonition architecturale du réchauffement climatique ! :-)

Brigetoun a dit…

euh le fait qu'il soit coupé ne correspond pas à une baisse de niveau mais au contraire à un renforcement, un temps, du courant (sourire)
bien plus coupé qu'on ne pense d'ailleurs puisqu'à l"origine il s'appuyait sur les îles et se poursuivait jusqu'à la rive française (enfin jusqu'au Gard)

Claudine a dit…

beauté solide de la chaleur

Anonyme a dit…

Courageux ..les touristes sur le pont...pas la place de danser..
Belle image on dirait toi de dos AA

Brigetoun a dit…

qui fait le ciel blanc ou le pâlit et les visages rouges (sourire)

Brigetoun a dit…

Arlette avec quelques cinquante années de moins ou davantage !

Godart a dit…

On s'égare mais pas dans le Gard à portée de regard. Photos avignonnaises toujours les bienvenues.

Brigetoun a dit…

un léger manque de surprise et variété tout de même (rire)