jeudi, août 08, 2019

mercredi

Un ciel grumeleux
qui planait sur la ville
mais qui a cédé
pour l'amour de deux pigeons
ou j'ai voulu le croire


et avec les draps et le Canard, une petite moisson pour ronger l'inculture.

6 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

J’aimerais avoir votre « inculture » chère Brigitte...
Bonne lecture :-)

Brigetoun a dit…

suis touche à tout avec des gouffres de trucs basiques totalement ignorés

Dominique Hasselmann a dit…

L'éventail des livres donne de l'air... :-)

Claudine a dit…

bon appétit !

Brigetoun a dit…

merci amis je go

Godart a dit…

Face à la culture,nous sommes tous logés à la même enseigne. Impossible d'appréhender la totalité de la signification du monde, il y aura toujours un surplus de sens. Mais cette façon d'inscrire votre quotidien dans votre démarche culturelle nous met en appétence.