dimanche, novembre 03, 2019

Après mon long voyage

Avignon était ce matin aussi humide que la Lozère (et après des mieux c'est le déluge sur la cour pendant que j'écris)
Un arbre obstinément vert dominait les rares feuilles automnales dont il s'était débarrassé
mais d'autres commençaient à se parer de petits coussins dorés
les travaux sont aussi omniprésents qu'à Saint Germain du Teil mais les détours qu'ils m'imposent sont plus aisés
et c'est ici que le perroquet s'était perdu.
En rentrant du charroi linge j'ai rencontré le facteur avec « le Ravi » et une belle enveloppe métallisée venant de chez Abrüpt https://abrupt.ch/ mais en caressant les trois petits livres en faisant danser les pages j'ai vu, en même temps qu'eux, une petite araignée se balader de droite à gauche, de gauche à en haut au centre etc... Me suis coiffée trois fois en pensant à un cheveux indocile (ce n'est pas ce qui manque) et puis comme la petite inquiétude qui s'installait en même temps que l'agacement avait besoin de s'extérioriser (je sais ce n'est pas bien mais efficace) ai ajouté quelques mots à la photo des petits trésors du jour – d'où conseil d'une gentille amie : appeler le 15 – Brigetoun pense «tout de même pas»... et puis, si – au 15 sur la description appelez tout de suite un ophtalmo et à défaut les urgence ) 4 ophtalmos fermés (un samedi à midi cela semble normal) j'appelle les urgences que le Samu avait déjà prévenu – là je commençais à m'inquiéter vraiment... éteint sous les pâtes, pris manteau, canne, papiers nécessaires et un beau taxi jaune
et c'était parti pour quatre heures d'attente avec le spectacle intéressant des urgences (il faudrait que certains « décideurs » aillent faire l'expérience incognito de temps en temps pour voir la vie des gens basiques, la gentillesse de tous ou presque, la dignité de la plupart) et après avoir martyrisé un tantinet l'oeil renvoi chez moi avec le diagnostic restes de ma très bonne vue d'antan pour le lointain, oeil asséché par l'âge – ce qui est le lot de tous – ayant manifesté avec une évidence un tantinet exagéré cette entrée dans son nouvel état, s'habituera dans une ou deux semaines...
Tourner autour de l'hôpital pour trouver les bus
et retour avec quelques larmes résiduelles dans l'oeil gauche...


12 commentaires:

Marie-Christine Grimard a dit…

Une petite visite chez votre ophtalmologue serait utile sans doute, merci pour ces belles photos avec les reflets de pluie !

Brigetoun a dit…

oui c'est beau la pluie mais on se lasse (sourire)

jeandler a dit…

Je dépose ici une larme, j'en ai tant que je peux partager.

Brigetoun a dit…

oh les larmes en cause étaient le reste de l'effet désiré des produits avalés par l'oeil pour se dilater

Claudine a dit…

oh les yeux... je compatis OO

Godart a dit…

Manifestement vous avez l'œil, vos photos sont là pour le prouver. Alors soignez le bien, nous en avons besoin.

Brigetoun a dit…

Claudine, en fait c'est l'assèchement dû à l'âge et je devrais bientôt m'y habituer (mais j'avais un peu peur et la réaction d'une amie Facebook et du médecin du Samu m'avait franchement inquiétée… ceci dit le stoïcisme grand de certains aux urgences et la débrouillardise des infirmiers - même celui qui avait des perplexités un rien idiotes - est tout de même assez admirable et sympathique)

Brigetoun a dit…

Godart, merci… en tout cas tant de mes plaisirs passent par l'oeil que j'avais peur d'un affaiblissement (bon y a déjà depuis vingt ans des lunettes-loupes de pharmaciens… sympathie et plus pour ceux auxquels il manque un sens mais nous avons égoïstement tendance à vouloir garder le privilège de les avoir tous

Dominique Hasselmann a dit…

La tache bleue qui vous reste à gauche partira avec un petit collyre (mais pas la colère devant le sort des Urgences laissé en plan par madame Byzuyn fort busy)...

Quand la pluie... macula votre vision, le responsable était forcément Jupiter ! :-)

Brigetoun a dit…

la tache n'est pas bleue mais c'est une petite araignée noire… ne partira pas mais le cerveau va s"habituer et ne plus la voir - déjà je ne la vois plus tout le temps - l'ai appelée Nanou… et la macula sur la photo c'est un lampadaire puissant, le bus qui démarre et la vitre un peu teintée
quant aux urgences, elle le pire c'est qu'elle est ancienne hospitalière donc elle sait, ceux qu'il faudrait traîner là ce sont les deux ministres financiers et les députés LREM plus une bonne part des LR
Enfin grâce à quelques slogans des manifestants et à leur grève les patients ont compris et patientent, certains en piteux état, s'encouragent et s'entraident un peu

arlette a dit…

Quelle expérience..admiration positive tu es formidable de tout transformer en un billet qui dépasse et crée le propos suis nulle avec mes peurs existentielles

Brigetoun a dit…

Arlette c'est APRES et la rigueur comme un remède (sourire)