dimanche, août 01, 2021

Des images et quelques mots pour le charme toulonnais


Adieu festival

et au revoir Avignon

dans la lumière


Brigetoun traînant derrière elle, presque vide, son char d'assaut '(pour le bruit) rose quasiment vide – un moment en gare de Marseille pour trouver confiserie (c'était fermé à Avignon) et fumer quelques bouffées au dessus de la ville...


le plaisir du jardin calme, le plaisir d'un bon dîner avec gens aimables se prolongeant dans la nuit du jardin.


Une messe d'obsèques dans l'église restaurée du Pradet (crois que j' étais une des seules à être sous le charme de ce décor rococo 19ème qui à mes yeux évitait le kitch)... retrouvailles, surprise de reconnaître presque tout le monde, et vraie, forte émotion partagée pour un adieu à une sacrée personnalité...



Une trop longue sieste et les deux sœurs partant un peu trop tard vers l'annexe de la Villa Noailles Cours Lafayette, pour arriver à l'heure de la fermeture, et promenade dans les rues du vieux Toulon, découverte pour la petite vieille qui ne l'avait qu'effleurée depuis que, sauf quelques axes parcourus assidument en sa jeunesse, ce n'est plus le quartier en déshérence et mauvaise réputation de son adolescence...


et puis retour sur le port, passant devant la Réale et autres 



pour nous établir dans l'une des dernières brasseries juste avant le port marchand colonisé pour quelques jours par le « Pro Sailing Tour » pour assister, faute des les avoir vu faire joujou devant le Mourillon, dans la grande rade (en fait c'était parait-il un peu décevant faute de vent) au retour, tirés par des annexes des grands Ocean Fifty, splendides machines (qui partent lundi vers Brest) dont la beauté, même sans voile, est difficile à capter. https://prosailingtour.com/la-melee-des-ocean-fifty-devant-le-stade-mayol-a-toulon/

et puis retour, en se dépêtrant des voitures qui se pressaient pour embarquer sur un ferry.

Suite très calme à demain.


6 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Heureuse de vous retrouver et de cette lumière méditerranéenne que vous nous offrez !

Brigetoun a dit…

merci, avons eu de la chance
avec toujours cette chaleur forte mais plus agréable qu'à Avignon à cause de la mer

Claudine a dit…

j'envie la station dans le jardin...

Brigetoun a dit…

Claudine, j'avoue que ma soeur a beaucoup de mal depuis toujours à m'en arracher

mémoire du silence a dit…

retour aux sources
au coeur d'un jardin
entre ombre et lumière
soleil et ciel bleu
beauté des ocres
en contre-plongée

beau retour

Brigetoun a dit…

pas tout à fait aux sources à l'adolescence et la fin de l'enfance - née à Ajaccio d'un père né à Alger et d'une mère née à Pékin

mais le poème est joli, merci