lundi, janvier 10, 2022

Dimanche arasé et mirliton


Amis, ce matin

me suis recouchée.

Suis rentrée vraiment

dans ce dimanche

juste avant midi.

Ai réduit ce jour

d'après solstice

et ne suis sortie

qu'à quatre heures.

Au ciel se jetaient

écharpes sur gris

Une éloquence

percée d'un peu d'or

ou d'un peu de bleu

qu'avait délavé

sa timidité.

Et j'ai rencontré

un pin et un mur

qui se consolait.

Et j'ai rencontré

l'ordre de marcher

avec le tramway

ou dans le rempart

pour ne pas gêner

les vertueux vélos.

A tort ou raison

j'en ai juste ri.


6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

et un bel arbre penché (les vélos, nouvelle religion sans amendes et sans hosties)... :-)

Brigetoun a dit…

pour un temps encore sans que les piétons aient des amendes pour l'encombrement qu'ils créent sur le chemin de ces superbes écologistes (bon maintenant que j'ai de jeunes amis sur vélos ou trottinettes je les endure mieux)

jeandler a dit…

Après les vélos, les piétons !

Brigetoun a dit…

si on suit les flèches sont condamnés les piétons comme un peu partout dans la ville depuis qu'elle est devenue "piétonne"

mémoire du silence a dit…

Oh ! J'aime beaucoup
Oui j'aime beaucoup

"Et j'ai rencontré
un pin et un mur
qui se consolait."

Brigetoun a dit…

merci Maria, je les ai aimés aussi et ne comprends pas comment ne les avis jamais repérés (passe souvent là)