jeudi, janvier 20, 2022

honte à moi

 

Amis, jour en gris

de lassitude

grande, si grande

que je n'étais plus

qu'une petite

boule de crainte

lâche que je suis

alors en chemin

vers ma réunion

me suis fait tester

et ce n'était rien

juste fatigue

mais l'était trop tard

suis rentrée tout doux

et me suis voté

un jour de repos.


12 commentaires:

mémoire du silence a dit…

Comme si la lumière sortait de la fenêtre du dernier étage et venait baigner de lumière le dernier étage de l'immeuble voisin.
C'est très beau ... merci pour ce cadeau ... donc, il n'y a pas de honte à se reposer quand le corps l'ordonne.

Brigetoun a dit…

le cadeau c'est la sortie dans la rue qui me l'a donné en me requinquant un peu par les yeux

Dominique Hasselmann a dit…

Le repos ne doit pas être accordé que par le Seigneur... Y'a pas de honte à se donner des congés ! :-)

Brigetoun a dit…

Dominique, bien incapable de toutes façons de faire autrement... et pas encore la grande forme aujourd'hui (gripette ou fatigue simple et rhume je pense et comme les deux jours venir vont être un peu exigeants...)

jeandler a dit…

Le ciel en aide. L'esprit en repos, le corps suivra.

Brigetoun a dit…

le ciel semble avoir retrouvé son bleu... mais vais déconnecter pas mal (un truc à écrire et yeux las)

arlette a dit…

Tu sais aussi, un coup de blues

Brigetoun a dit…

oui, à la longue, ce que nous vivons use même les plus inactifs

Claudine a dit…

de la lecture, Mozart, Gilels, et du chocolat #remèdebidon

Brigetoun a dit…

pas si bidon ! excellent au contraire (bon là j'en étais plutôt au jambes repliées allongée yeux germés

r.t a dit…

Cette grande photo, héroïque, de la façade qui se dresse pour tutoyer le soleil couchant, et cette petite, si modeste et touchante, ma préférée, qui montre la nature fatiguée par les assauts du ciel, sont deux belles œuvres que seule une humaine présence à son être perméable peut produire. Alors merci pour ce cadeau.

Brigetoun a dit…

merci à vous