lundi, septembre 07, 2009


recroquevillée
en nid de pierre,
je me raconte
le sentiment d'être au coeur de la terre,
protégée,
ou plutôt
aux temps très anciens,
assise sous un abri,
avec la horde derrière moi,
dans l'humidité sombre,
et je suis
baignée de ce soleil qui filtre
par de grandes fissures,
les ouïes de la caverne,
là, devant l'espace pour guetter,
mais les yeux flottant
vaguement
sur les doux sursauts de la terre,
dans du vert et un peu de rousseur
et le ciel qui règne par dessus.

ouh ! réveille toi ! tes rochers sont en ciment armé qui se désagrège dans la poussière, et là où tu prétends être installée, c'est eau stagnante et croupie.
P.S.
il n'y a pas de Brigetoun à cette adresse avant l'après midi.

10 commentaires:

jeandler a dit…

Le mythe de la caverne

Le puits de la Pythie n'était -paraît-il - pas plus reluisant.

Il n'y a que la foi qui sauve, dit-on!

mirae a dit…

c'est sensuelle les murs de la caverne et vos mots

magnifique chère Brigitte.

Avignon a dit…

Ouh là là, il faut suivre les conseils de santé de Victor :
http://lantifadas.midiblogs.com/archive/2009/09/07/pour-lutter-contre-la-grippe-il-faut-construire-votre-system.html

OLIVIER a dit…

J'aime ta caverne chère Brig !!!
Bonne semaine !!!!

arletteart a dit…

L'étrangeté naît parfois d'un réel que l'on ne perçoit qu'à demi
et cette caverne semble pourtant lumineuse et saine ....illusion Dit -Elle

micheline a dit…

je me raconte souvent que je serai bien..endormie sous la dalle ou dans quelque nulle part...

Muse a dit…

moi j'y ai cru à ta horde et j'ai aimé les ouïes de la caverne... je n'ai pas été de dimanche non plus!

Gérard a dit…

Ton mur du son ensoleillé !

Chr. Borhen a dit…

Un texte brûlant sans doute composé avec de l'encre en fusion.

joye a dit…

b-r-a-v-o !!!