dimanche, octobre 25, 2009

Journée si endormie que mon aspirateur m'a imitée, définitivement je le crains. Je suis tout de même sortie dans l'après-midi, en quête de yaourts et de petits cigares, et j'ai trouvé, en bas de l'escalier, dans mon courrier, une invitation de Marie-Josée Roig, Frédéric Mitterand, Vauzelle, Eric Mézil et autres (oublieux du fait que depuis un an je n'ai plus payé ma contribution vraiment trop élevée) à visiter « sans-titre#1 » l'exposition de l'hiver à la Collection Lambert. Comme j'en avais deux, j'en ai offerte une à un de mes voisins et m'en suis allée, au milieu des familles qui font leur paseo du samedi dans mon coin, vers le musée.

Un accrochage d'une partie de la collection, avec, dans la première salle, un grand panneau à plusieurs mains de Boisrond, Rémi Blanchard, Combas, Di Rosa.

Le premier étage étant d'ailleurs, à part une belle salle vouée à Jean Jacques Blais pour mon plaisir,

occupé par Robert Combas, de grandes toiles (et quelques moyennes) avec un peu de tout, des portraits, la guerre de Troie, des déclarations d'amour (beau camaïeu de bleus), etc.. l'omniprésence du trait, et ces toiles où des verticales, comme un barreaudage, viennent structurer et éloigner le sujet.

dans l'escalier un petit Keith Haring banal, des dessins et un collage de Barcello

(et puis je n'ai plus pu prendre de photo) -

de belles photos retravaillées de Louis Jammes, dont un portrait de Basquiat en esclave (corde au cou et regard interrogateur) à l'entrée d'une grande salle rectangulaire avec, de Jammes encore, une grande et fort belle sérigraphie sur zinc, portrait de Lou Reed, une série de portraits de Genet et Burroughs, prenant la pose comme pour un roman photo sur des fonds dessinés, une très grande toile (« Silencio ») de Schnabel, et une série de bouts de squelettes sur fond noir de Basquiat.

Une grande galerie paisible où on avance le long de maisons de Loïc Le Grouvellec, silhouettes schématiques, noires, vernies, sur fond blanc gris, légèrement différentes, comme le long d'une partition, avec sur les autres cotés quelques autres toiles, maison entre deux mégalithes comme deux grandes oreilles, beau paysage plein d'un ciel gris sale.

Beaucoup d'autres choses encore, dont un Michaux, de jolies petites aquarelles de Richard Tuttle, des monochromes délicats, un grand Degotex sur fond noir, une photo de Pollock dans son atelier par Warn Namuth, des oeuvres plus ou moins importantes, et que j'aimais plus ou moins comme (dans les plus) un Lavier, jeu de reflets gris argenté, une grande toile rêveuse de Pérone vague forêt de légende, un triptyque de Robert Mangold grands à-plats de douceur, etc...

En rejoignant la rue Joseph Vernet j'ai volé l'image brouillée d'un Combas qui ne me plaisait que modérément.

La rénovation de la belle grille de Calvet est terminée, et elle affiche toute l'opulence d'une bonne grosse noblesse de robe – belle, attend un peu de patine, pas trop, juste un peu

Et puis comme il y avait plusieurs sorties qui me tentaient : théâtre philosophique, hip-hop ou concours de violon, j'ai décidé que mon cocon était encore plus charmant, et j'ai regardé (influence d'Eolas que je ne regrette pas) les vidéos de « justice à Las Vegas » sur Arte.tv http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Justice-a-Vegas/2715278.html (nettement le moins bon de la série à mon avis).

9 commentaires:

Avignon a dit…

Pour te rappeler tout ça, tu dois sûrement prendre des notes...

brigetoun a dit…

dans la limite de taille du carton d'invitation

tanette a dit…

Tu as bien fait de profiter de cette invitation avant de rester dans ton charmant cocon dont tu nous partages deux belles photos.

micheline a dit…

c'était juste la rmarque d'Avignon qui m'était d'abord venue à l'esprit! Une vraie collection de jouissances pour esprit super cultivé.
PS. j'accède chez toi sans problème...et toi chez moi???

jeandler a dit…

Un beau carton, quand même!
Expo riche et belle journée.

Sylvaine V. a dit…

Ton image "voilée" est un bougé qui en super-impose...j'espère n'y lire aucun message subliminal de Fredo.

Gérard a dit…

Ton carton d'invitation devait être démesuré et vierge au verso.

arletteart a dit…

Regrets d'être loin de ce lieu ...quant à la grille !!!! vite un peu du temps qui passe

joye a dit…

Je n'ai aucune culture, je ne trouve pas l'exposition bien du tout.

Désolée !

Surtout par mon ignorance.