jeudi, décembre 03, 2009

le ciel était de nouveau bleu, m'a-t-il semblé, mercredi matin, le bleu d'hiver, frais mais à s'y perdre, quand il n'est plus terrifiante plaque pesant sur nous, mais malgré projets faits, ne suis pas sortie à ta rencontre, toi la dame qui hésite toujours à t'y envoler, parce que n'étais pas assez lestée, en crainte des vertiges qui me guettent au fil de mes pas dans les rues.

11 commentaires:

jedaen a dit…

bonjour chère Brigitte, très beau angle de la sculpture.
Bonne chance avec votre santé.
bises.

JEA a dit…

120 Euros... l'oeuf !
240 Euros... les reflets !!
Encore heureux que vous nous faites rêver !!!

nicolas mb a dit…

plaisir de te lire des mon réveil....avec mon faux café à la main....le jour se lève plus tôt en Avignon qu'en Haute Garonne.
Prends soin
l'ogre

arlettart a dit…

Vertiges des lignes de fuite illusions des façades
A trop regarder ainsi on se "vertigine"

Avignon a dit…

Ça me fait penser que les vierges n'ont pas intérêt à être sujettes au vertige !

Avignon a dit…

D'ailleurs :

V I E R G E

c'est

V E R T I G E

santé !

Muse a dit…

J'adore ces statues dont j'ai commencé l'inventaire sur Marseille... et si les Beaux Arts leur redonnaient de la couleur?

albin, journalier a dit…

Partout le vertige guette, dans les mots...

DUSZKA a dit…

Le Berry est tourmenté. Le vent souffle transportant des tonnes d'humidité. Les vieux corps grincent de partout. Mais la campagne de bosquets comme ici n'a pas de ces cruels et redoutables courants d'air qui fouettent les promeneurs citadins. Il sufit de prendre un chemin creux, entre deux talus protecteurs et de s'enfoncer, botté, sous les branches dépouillées et pourtant protectrice : le houx est luxuriant. Prends bien soin de toi...

Gérard a dit…

Je comprends ton vertige dans ce palais des glaces

Odile a dit…

Bonjour
J'aime beaucoup tous ces relets et transparences.
Je tenterais plus les vitrines.