mercredi, janvier 06, 2010

journée maussade – à cause du temps – à cause d'un sot énervement contre FaceBook qui me semblait, sans doute à tort, tourner à la collection de monologues – à cause surtout de ma très petite envie d'assister à Marius et Fanny de Cosma le soir (j'ai eu la sottise de regarder quelques vidéos qui ne m'ont pas franchement motivée)

Heureusement, pour me mettre en joie, prête à aimer la gentille musique que nous devions entendre, mes deux de Grignan ont eu envie d'y assister et de venir pic-niquer à une heure impossible dans l'antre.

et à intervenir pour écourter la liquidation devenue urgente de mes restes de fromages, qui le réclamaient en odeurs véhémentes.

Aidé par ce très agréable moment, par quelques gouttes de Gigondas et mon pré-jugement négatif, j'ai plutôt bien aimé.

Pas une oeuvre inoubliable mais pas une pagnolade, une très bonne comédie musicale, avec un peu de rag-time, de jolies mélodies, quelques grands airs et une bonne imbrication de ces divers éléments, un décor très illustratif mais pas vilain, une mise en scène enlevée, de jolis costumes, de bons chanteurs dont Karen Vour'ch en Fanny (moins convaincante que dans la Bohème et surtout la grande messe de Mozart), un bon Marius (Sébastien Guèze), et de bons seconds rôles dont Marc Barrard dont j'ai aimé la voix en Panisse.

Du moins pour le 1er acte, (même si je baillais avec une certaine énergie) parce que je n'ai pas retrouvé à l'entracte, comme convenu, malgré une galopade de haut en bas du théâtre, mon beau couple, et que j'ai fini par imaginer une catastrophe. Alors à la sonnerie du début du 2ème acte, j'ai récupéré le manteau avec lequel je leur avais réservé de bonnes places et suis partie en courant pour laisser un message chez eux, essayer de les joindre sur leurs portables muets et avoir un appel de ma soeur regagnant sa place après m'avoir cherchée.

J'ai fait ma vaisselle, ils viennent de m'appeler, spectacle fini qu'ils ont modérément apprécié et je vais me remettre à table.

Oh – j'avais aussi participé au convoi des glossolales (quelle contribution parmi ces trois remarquables paragraphes ?) http://leconvoidesglossolales.blogspot.com/2010/01/54-lundi-4-janvier-2010.html

20 commentaires:

fardoise a dit…

Ce que tu appelles un pique-nique me semble fort appétissant et chez moi ce serait presque un festin. Pour ce qui est du spectacle cela confirme l'impression que j'en avais, mais je boycotte l'opéra théâtre.

cousumain a dit…

"Pagnolade" ne veut pas dire "écrit par Pagnol" ni "galéjade" car Marius et Fanny sont des drames magnifiques que je revois (en ce qui concerne les films) régulièrement. Ma grand-mère qui vivait aux États Unis, me disait que régulièrement ces films étaient visibles à la télévision (je veux parler des années 60/70) car cette histoire de famille était universelle.

brigetoun a dit…

je sais, ce n'est pas bien, mais je n'aime pas Pagnol, ou un tout petit peu, c'est très gentil (un sujet d'empoignades que nous aimions bien avec mon père)

tanette a dit…

Le pic-nique avait l'air copieux et tes fromages à point. Bonne journée.
(Et pourquoi pas un shalom cardigan...si une taille 38 te convient ?)

arlettart a dit…

Tout juste ....en regardant qq extraits je ne supporte pas ces re re ni même les originaux !! qu'il faut lire et regarder en son temps et me doutais bien que vous alliez fuir , enfin presque

Mathilde a dit…

Contente que tu ais pu voir au moins la première partie, sans que cela soit renversant, bouleversant, l'opérette, l'opéra, la comédie musicale...appelle le comme tu veux, n'était pas déplaisante comme je l'avais annoncé. Au moins, tu es certaine de ne pas avoir à ressentir le moindre petit regret en ne t'y rendant pas.
Quant à ta dinette, si j'en aime le mot, tu peux sans complexe rajouter "chique", voilà, une "dinette chique" sans chiquée est plus appropriée.
En espérant que vous avez fait la fête aux fromages !

brigetoun a dit…

les visiteurs étaient chics, et mes efforts (sauf mettre un couvert et couper des endives) nuls

brigetoun a dit…

Tanette un 38 est trop grand pour moi (et tu as certainement beaucoup de candidates) mais c'est très gentil de ta part

JEA a dit…

des galets comme repose-couverts ?
si les vôtres étaient du Rhône, ici, ils seraient de la douceur mosane...

brigetoun a dit…

des cigales en céramique que l'on troue dans toutes les boutiques de souvenir mais que j'aime bien (constaté que j'en avais perdu)

Avignon a dit…

Le premier paragraphe ?

brigetoun a dit…

ou, facile, non ?
Et comme je suis paresseuse je pense le reprendre aujourd'hui avec, pardon, une petite comparaison dans ton style (en t'évoquant) à propos de mon coin (viens de trouver la photo)

DUSZKA a dit…

Les restes, ches nous, sont presque terminés. Relents de tendresses échangées avec mes enfants et petits-enfants... Nous les grignotons ràeveusement en regardant tomber une beige drue. Ce matin, ici, nous sommes passés en qeulques minutes d'un lever de soleil féérique à la grisaille neigeuse. Prends bien soin de toi, bises.

micheline a dit…

Pagnol? mais si!!! en son temps;soit!
je ne vais plus aux spectacles et la télé m'ennuie trop souvent...
vu hier cependant "12 hommes en colère" sujet toujours sensible

cjeanney a dit…

premier paragraphe je me disais, à cause de la construction qui attrape des trucs plus haut (je ne sais pas comment le dire autrement, je sais que c'est pas clair. Aussi l'idée d'une main qui ramène vers elle un truc hors écran, ah la la, je m'enfonce dans mes vasouilleries explicatives) comme "dans un silence délicat que le glissement de l'air dans les pins fait ressortir plus qu'il ne le trouble"

joye a dit…

Je m'étonne toujours que tu aimes Facebook, c'est absolument trop "high school" pour mon goût. ;-)

Et difficile pour moi d'imaginer Pagnol sans Raimu, tu sais, ou au moins Yves Montand.

Mais les endives, oui, yum ! yum !

:-)

Anonyme a dit…

En deux mots pourquoi tu n'aimes pas Pagnol ?

Gérard a dit…

c'est moi

brigetoun a dit…

ni en deux ni en plusieurs, je ne sais dire pourquoi, non pas : "je n'aime pas Pagnol" mais il m'ennuie, ou plus simplement encore ne m'intéresse pas - peut être une impression de fausse humilité, un peu fabriquée, et puis un parfum d'époque, sans exigence (comme moi, mais ce n'est pas une raison), mais je n'en suis même pas sûre - c'est comme ça, je passe à côté.

Muse a dit…

voilà de bons moments passés avec Pagnol...pour moi grosse journée; je vient juste te voir pour te dire de ne pas te gêner avec ce texte; j'ai beaucoup galéré pour trouver la photo de la chaine et c'est grace à Ether que vous pouvez la voir.