jeudi, août 05, 2010

Nihil, nada, niente,

nichts, nothing, rien

Je boude, je crois

vraiment ?

Je ne sais pas – peut-être pas

13 commentaires:

Mathilde a dit…

Mais non tu ne boudes pas, tu as juste besoin de repos, de calme et écrire demande beaucoup d'énergie, c'est tout !!! Tu as raison de faire comme tu sens et tes photos et bien je les aime bien, tout ce vide et ce flou ça me va !!!

koukistories a dit…

Rien,
c'est pas rien !

tanette2 a dit…

Comme Mathilde, je ne pense pas que tu boudes mais tu as tellement "donné" pendant le festival...tu as bien le droit de te poser un peu.
Bonne journée.

Lautreje a dit…

La mer est changeante chaque instant, chaque jour. Après des jours et des jours de dons de poissons et d'offrandes, elle se pose, reprend ses forces, se repose.

micheline a dit…

il faut bien un pôle négatif en face d'un pôle positif pour que le courant passe

Chri a dit…

Vous nous avez tellement donné pendant tout ce Juillet! Merci!
Une batterie, ça se recharge, aussi.

DUSZKA a dit…

Rien ? Non,non, toujours toi. La vague se retire mais elle revient, obstinée. La marée basse a ses charmes... Prends bien soin de toi. Bises.

PIerre R. Chantelois a dit…

Et si vous boudiez réellement. Le charme ne serait qu'accru ;-)

Pierre R.

brigetoun a dit…

c'est même pas vrai ! mais j'aurais pas dû parce que c'est le temps qui a l'air de vouloir bouder ce matin

andree wizem a dit…

voilà qui exprime bien les petits riens du tout de la vie...
tu imites bien la boudeuse je trouve

j'ai repéré une barre de céréales au miel juste en dessous du mascaron qui lui aussi fait semblant d'être en colère

ce doit être juste une petite pause avant de nous montrer sur quoi va se jeter ton dévolu

cool brigitte célérier

jeandler a dit…

Lendemains de trop plein festivalier
besoin de faire le vide
peut-être aussi de silence

Le ciel boudeur,aussi, ce matin
avec éclairicies.

joye a dit…

Au boude-des-forces ? Mitoute !

Avignon a dit…

Quand je vois que le blog s'intitule "Paumée - Divagations" je me dis qu'il est mal nommé !
Mais peut-être que justement, il y manque des divagations paumées...
Cette publication pourrait en être les prémices...
Vivent les vacances !