mardi, avril 03, 2012

Brigetoun hésitante, et Jean a dit deux fois.



Amis, hésitante suis

Ne plus ajouter mes mots
Pauvres mots creux pour taire
Verbiage sur verbiage
Donc, avec ma logique toute personnelle, en pose là, de presque anciens, des mots venus de convois des glossolales http://leconvoidesglossolales.blogspot.fr/
Parce qu'amis, je suis lâche
Et n'en suis pas honteuse
Accrochée reste à Paumée
et puis, pour être franche, j'avais cette photo sous les yeux quand hésitante j'étais, un peu, et elle tombait bien, non ?

Jean a dit «il y a le pain et le sel», et j'ai vu une table de bois, des étains, des torchons, de grandes vasques de terre cuite grège, avec un ourlet brun et un petit filet rouge sombre, des couteaux, une corbeille de pommes de terre et une pile d'épais filets de morue à la chair ivoire jauni sous le blanc du sel.

Jean a dit «il y a les nombres, les gammes, les bataillons, les rimes» - il y a les rangs de salades à repiquer, il y a les bouteilles au dessus du bar, il y avait les enfants en sarraus devant les portes des classes, les perles, les livres en rayons, et les petits pots de jacinthes à la sortie des supermarchés.

16 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Les mots ne sont pas obligés.
Moi, je préfère les photos !
:))

Pierre R. Chantelois a dit…

Parfois les mots obligés pourraient céder leur place à l'image qui leur vaut mil mots, dit-on.

Dominique Hasselmann a dit…

Deux photos suffisent, et des semis de mots, la logique est sauve.

Vasco L. a dit…

Arrêter, ce serait nous priver d'un plaisir que nous savourons chaque jour, depuis tant d'années... Ahh non alors !

jeandler a dit…

On tourne autours des pots
ils finiront par porter des fleurs
de toutes les couleurs
et les mots seront là
pour rire.

brigetoun a dit…

décision prise, peut être tmporaire (photo et textes poussent mais pas indispensables bien entendu) stop - devient ridicule

andrée wizem a dit…

il y a les ribambelles...les frises...les belles frisées...les bambous...les enfilades...les colliers...les embouteillages...les perles à repiquer...et tout mis bout à bout...il y a jean...pierre...paul...jacques et leurs frères et soeurs qui disent "il y a nombreuses gammes en bataillons et en rimes"...

brigetoun a dit…

enfin, si, vendredi un beau texte pour les vases communicants

Danielle Carlès a dit…

Accrochée, oui, et cette photo tombe bien en effet. Vous ne montrez pas aujourd'hui ce qu'on voit derrière la vitre, mais le besoin de s'accrocher dans la machine qui vous mène, pour le plaisir ou par nécessité. C'est tout une parabole, cette photo ! On s'accroche, et on y va. Aujourd'hui avec Jean pour vie quotidienne rangée, non sans sel, et demain ?

arlettart a dit…

les mots s'accrochent aux images
les images sourient des mots qui ne vont pas ensemble
qu'importe ...
j'aime ,tu aimes , nous aimons

Gérard Méry a dit…

les mots les mots ..les morues ..les mots de la rue !!!

Lautreje a dit…

C'est bon d'hésiter parfois.
Jean est un sage, je me répète, oui je sais.

jeandler a dit…

Page blanche que ce mercredi. Une journée sans importance.
A bientôt.

czottele a dit…

pensais pas qu'elle le ferait pour de bon... ai paumé ma paumée préférée et me sens paumée sans Paumée: c'est elle qui m'a décidé à créer le mien, qui m'a servi de mentor sans menterie, et maintenant... juste triste et ne pouvant l'accepter...

brigetoun a dit…

à vrai dire suis un peu embêtée de m'être ainsi coincée - me demande si ne vais pas m'offrir le grotesque d'un retour (le ferai sans doute, sotte que je suis, mais à suis malaaaade)

joye a dit…

compris, on sera alors en punition !