mardi, août 21, 2012

Passer dans le temps


ce serait subsister sans plus
ce serait se vouloir feuille un peu jaunie, bien cachée à l'ombre des branches, près du tronc
ce serait sourire pendant qu'il est temps aux dernières fleurs
ce serait regarder les jeunes feuilles dansant dans la lumière
ce serait espérer petite chanson de la brise
ce serait n'avoir force que pour soi (et force puisée à l'arbre, à la colonie de feuillage, raptée)
ce serait attendre

6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

une liste (un vade-mecum), ce serait donc toujours l'écrire.

JEA a dit…

Michel Berger :
- "Un jour comme aujourd'hui
Le soleil tourne à l'envers
Et les pieds ne touchent plus terre
Le coeur est à genoux
Un jour comme aujourd'hui
On est plus léger que l'air
Le coeur a ses mystères
Il oublie tout d'un coup
Mais comme c'est difficile
Comme le temps paraît long

Attendre attendre
(...)
Mais comme c'est difficile
Comme le temps paraît long
Attendre attendre
Attendre attendre..."

Pierre R. Chantelois a dit…

Nous sentons bien que l'été amorce son départ et nous sentons bien qu'il nous faudra économiser nos forces pour affronter la prochaine transition vers des temps plus frisquets.

arlettart a dit…

Juste le temps de rêver encore un peu
"La vague ne serait pas si haute s'il n'y avait pas la falaise " dit le poète
et les temps de pause sont si doux pour mieux rebondir

jeandler a dit…

Espérer un instant de bonheur en écrivant.
En se racontant une histoire.
En traversant le temps

Anonyme a dit…


Ce serait vivre au présent.
L'été est encore là, bien qu'on parle déjà de la rentrée...

Flore