vendredi, décembre 28, 2012

variable



Ores donc, Paumée a sept ans et un jour – a atteint cet horrible âge de raison
Ores donc, Brigetoun/Paumée a tentation de penser, à son état, à son avenir, à sa nécessité
Ores donc, comme toujours cet exercice est périlleux.
Par ma foi, on verra...
Ores donc, c'était un billet écrit jeudi matin, et la suite qui était maussade et stupide renoncement est censurée, parce que souvent Brigetoun varie


Ores donc, ce fut rendez-vous avec petit toubib bonne humeur affichée qui était devenue mensonge, ores donc ce fut petit toubib très content, négociation, sourires... notre satisfaction

Ores donc, ce fut légèrement moins glorieux, en redescendant dans la rue, mais le ciel, à travers les nuages était si merveilleusement beau...

Ores donc, ce fut prendre chemin pharmacie et retour, saluer l'orient à travers les fenêtres de Lambert, recevoir un coup de téléphone amical, se faire soirée douce, remettre petits soins légers à carcasse à vendredi 

13 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

Satisfaction du toubib. Beau ciel. Un coup de chapeau au pharmacien. L'air d'un temps heureux et de bonheur, sans ordonnance.

arlettart a dit…

Ce ciel rose doré du matin est aussi prometteur mais l'esprit chagrin
dit "ciel rose du matin la pluie est en chemin "
mais les dictons sont menteurs ...

tanette2 a dit…

Nous avions la même occupation...visite chez petit toubib et pharmacien..pour petits soins légers à carcasse fatiguée... Bonne journée à toi.

Dominique Hasselmann a dit…

Bel anniversaire ! Un septennat...

brigitte celerier a dit…

et grande tentation, surtout à la lecture de certains petits posts, de me dire : âge de raison, raison retrouver, arrêter... mais suis faible

czottele a dit…

ores donc, nous fûmes satisfaite du billet sus-dit nommé variable;
ores donc, nous serions heureuse de fêter un huitième puis un neuvième puis un etcétérième anniversaire et nous offririons un ouvrage érasmien pour folie retrouver...
ores donc, nous vous aimons et vous le redisons;)

ana nb a dit…


ores donc nous nous souvenons des premières lectures d'ici des pierres des arbres des ciels de votre ville - ores donc nous avons appris à vous lire à entendre votre voix votre sourire - parfois plus proche - parfois plus éloignée - ores donc nous reviendrons encore surprendre votre voix - et autour de votre voix - nous vous attendrons :)

brigitte celerier a dit…

et donc un grand merci (admiratif) à vous deux

DUSZKA a dit…

Ores donc, tout est dit ! Rien à ajouter ni enlever.

Anonyme a dit…

Ores donc, prenez grand soin de vous Brigitoun...

Flore

Chri a dit…

Bon anniversaire à Paumée, puisque.

jeandler a dit…

Bon anniversaire à Paumée et longue vie à son auteure.

brigitte celerier a dit…

tu es gentil, mais j'aime autant pas