lundi, décembre 31, 2012

vienne la nuit...


De piètres - c'est-à-dire miennes - photos de nuit, piochées un peu au hasard dans mon passé, parce que, dans le calme de l'antre, dans mon crâne engourdi, avais envie d'inciter - suis présomptueuse - les survivants qui passeraient ici par hasard en ces jours affairés et de transparence grandissante, à la lecture, à la découverte du n°9 de de la revue D'Ici là de Publie.net (qui s'est dotée d'un site http://revue-dicila.net/ ouvert aux résidents, mais ne sais quelles sont les conditions à réunir pour en être, bon c'était juste pour savoir, suis pas cap).. parce que le n°9 «Vienne la nuit, sonne l'heure» http://www.publie.net/fr/ebook/9782814506534/d-ici-la-ndeg9 est d'une grande richesse, notamment pour les photos, tableaux et que, si je me sers de mes pauvres bidules, c'est faute d'oser reproduire (mais allez donc les voir) celles Benoît Chailleux, Emmanuelle Jawad, Laurent Pernot, Philippe De Jonckheere, Éva Truffaut, Floriane de Lassée, James Reeve, Caroline Diaz, Antoinette Rouvroy, Paola Hivelin (peinture), ainsi que celles qui sont jointes aux textes et dont je ne suis pas certaine de connaître l'auteur...

Pour bien en profiter il est préférable d'avoir un iPad ou un iPhone, faute de quoi, comme moi qui peut témoigner que le plaisir est tout de même grand, vous pouvez la lire en ligne ou de préférence sur votre liseuse, et vous rabattre pour les musiques de Voxfazer et de Marin Favre, pour les voix d'Anne Savelli, Marc-Antoine Durand et Christiane Cohendy, de Patrick Froehlich, François Bonneau, Anna NB et Antoinette Rouvroy sur l'écoute de la bande son http://revue-dicila.net/bande-son/article/bande-son-d-ici-la-9
Et me voilà devant tous les textes, incapable d'en parler, incapable de les citer tous... alors, en trahison totale
se borner à un mot (et tant pis pour tout ce que cela exclut) Nuit
se borner à la première phrase le comprenant dans chacun des textes où il figure (et tant pis pour tout ce que cela exclut)
trahir ainsi le contenu des textes picorés
ne pas pouvoir respecter les mises en page
ne pas chercher une circulation faisant sens
se surprendre avec le résultat

"Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure" Guillaume Apollinaire
"Entre nuit noire et mer montante, alors que la brise ruisselle, l’air neuf se crispe, les nuages s’échouent, la folie se dissipe." Sabine Huynh
"Quand ma nuit blanchit comme un cheveu, l'horizon me mesure de ses mains argentées" Francis Royo
"Entre nuit noire et mer montante, alors que la brise ruisselle, l’air neuf se crispe, les nuages s’échouent, la folie se dissipe." Jérémy Taleyson
"La nuit est drôle
quand on y pense
le noir s’amuse des formes et des silhouettes fuyantes" Xavier Galaup

"est-ce la nuit à tes côtés ?" Ana NB
"j'ai mal à la tête j'ai mal au ventre - j'écris à ma table habituelle sans crayon ni papier j'écris avec la peur & le monde s'efface dans la nuit derrière moi" Claude Chambard
"baigné de cet éternel rayonnement gris-bleu
présent immobile
nuit absentée
lent jour étale
sans lune ni soleil" Jean-Pierre Suaudeau
"dans la nuit tendre et odorante des bois
aubépine coeur écureuil tu déambules
aux grands arbres ténèbres et vetiver
entaille d’amour" Maryse Hache

"État temporaire :
comme si j'étais
un organe mou
exposé dans
une forêt à
griffes, la nuit" Juliette Mezenc
"La peau pâle des bras est sans contraste avec la chemise de nuit, blanche, tombant aux pieds, nus. Chandelle aveugle, corps cireux, flamme vacillante." Cécile Portier
"Dans le village on disait qu’avec sa mère et sa grand-mère, Machis toutes les deux, elle descendait les nuits d’éruption se glisser dans les entrailles du volcan."
Mathieu Rivat

"Dehors la nuit se déchire à couper les cordes à linge en deux et faire s’envoler les draps blancs comme des nébuleuses en décor des avions de lignes étoiles filantes made in china c’est sûr qui ponctuent la nuit de leurs trajectoires précalculées et autorisées de couloirs aériens pour lesquels il existe des cartes au format papier façon grand drap à déplier sur fond de nuit dehors..." Joachim Séné
"Nuit close, doigts pris dans la trame.
Sonne qu'importe ?" Michel Brosseau
"Je ne vois bien la nuit que quand elle est percée, impossible à remplir.
Percée de réverbères, de rayons et de chiens" François Bonneau

"La nuit ne chante beau que dans les miroirs de l'aube" Francis Royo bis
"Ce sont des fragments parce que la nuit est fragmentaire.
Elle ne l'est pas toujours. Ce n'est pas toujours le cas" Isabelle Pariente-Butterlin
"La nuit. Ses leurres
Certains éléments sont restés constants comme la mort." Nicolas Tardy
"Nous, les autres, moi. Et un soir la nuit tombe. Dans quelle ville sommes-nous ?" Pierre Ménard

"attendre une chanson
air des inexistants
comptine du noir
subit et puis
la nuit, et
puis la
nuit." Christine Jeanney (ce devrait être un triangle pointé vers le bas)
"photo de l’église helstonienne | vienne la nuit sonne l’heure | la pendule caressée trois fois par jour | le curé répète que le dragon est mort | que tes promesses avalent lune et soleil | l’optimiste du haut de la cascade se jette | la mousse dévore les croix du cimetière | que les jours s’en vont je demeure |" Sabine Huynh bis
"la ville / la nuit
est un labyrinthe
halo / façade / apparition
gardien de nuit / parking
au quadrillage somnolent
les somnolents.." Marc-Antoine Durand

"Ne sait pas, ne sait plus, ne me souviens plus de sa voix... Vienne la nuit... sourire à tout à l’heure...
Silence" Franck Queyraud
'La nuit compte six octets - nuit de pierres où dort l'eau
nos sextants décuplés - n'en sont qu'un pâle reflet" Greg Noirot
"Nuit, Passage Choiseul, Paola expose ses peintures, une bande-son se déclenche au passage du visiteur devant un haut parleur." Patrick Froehlich
"un cœur de nuit
à chaque pas d’aller
encore avant
peut-être trop pour toi" Jean-Yves Fick

"Nuit sans réveil quand malgré tout et contre toute attente contre quoi pour quoi qui le dira Pas elle" Claude Favre (désolée je déchiffre mal la première phrase, et de peur de faire une erreur, que ne me pardonnerais pas, l'ai sautée)
"Au fond de la nuit tremble l'ancre jetée d'un corps en archipel" Éva Truffaut
"La nuit prépare le beau couronnement de nos passés sans gloire." Francis Royo ter

Ne leur dîtes pas, ou qu'ils me pardonnent..

8 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

Interrogations et explorations sur le thème prédominant de la nuit. Invitation à entrer dans la nuit des temps. Une belle invitation à la lecture.

Dominique Hasselmann a dit…

Il fait encore nuit, comme tous les jours.

arlettart a dit…

Un saute -mouton des plus agréables
comme l'était le fameux "cadavre -exquis" des surréalistes

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…


Raymond Devos chantait la plus courte chanson du monde :

« Se coucher tard
Nuit. »

brigitte celerier a dit…

j'avoue : ne la connaissais pas
je reconnais : me plaît beaucoup

brigitte celerier a dit…

j'ai si mal commencé la journée que ça ne pourra que s'améliorer
(sauf fête par trop bruyante et houleuse chez mes petits voisins)

jeandler a dit…

La durée du jour prend quelques minutes en plus : nous sommes passés du bon côté, ascendant.

Un nouveau genre littéraire, prendre les premières phrases. Pourquoi pas les dernières pour la prochaine note ?

Françoise Dumon a dit…

Dernière nuit de l'année 2012, que 2013 soit douce pour toi.