dimanche, avril 21, 2013

passage


L'hiver en presque retour sur la ville....
Vent et pluie froide, fleurs vaillantes et blessées...
et une Brigetoun en vertiges et désarroi, qui s'en allait vers la gare, parce qu'elle avait, après réflexions défaillantes, pris un billet pour vendredi, afin d'aller coucher auprès de la voiture qui devait l'emmener le lendemain, vendredi, au rendez-vous lozérien.


Les gouttes rares s'écrasaient sur la pellicule d'eau du bassin avec des cercles, dansant, s'évanouissant...
et ces erreurs, ces oublis, ces tristesses deviennent fréquents, assez pour que l'inquiétude vienne colorer le début de dépression avec lequel bataille (d'où petite agressivité stupide devant les vrais ou faux abandons)


Le rempart de Viollet Leduc prenait un air rébarbatif..

et j'avais constaté, regardant une note sur l'agenda et le billet du concert auquel comptais pour colorer ma journée, que là aussi je m'étais trompée...

Le temps ne s'est pas amélioré, du moins pendant cette petite expédition, mais suis revenue avec bon billet... repensais aux photos attendrissantes reçues de Toulon.... croisais de grands jeunes permissionnaires qui repartaient avec calme souriant...
ai décidé, je crois, de vaincre ma crainte et de demander, en rentrant, à petit toubib de m'adresser à qui de droit pour savoir où j'en suis sur mon chemin vers la dépendance, que je ne m'autorise pas.
Et comme lecture, écriture, pensée comme peux, sont, me semble-t-il, de bons remèdes, décide de continuer, lu ou non, ennuyeux ou non, Paumée.
Ceci n'étant pas excuse - enfin si, un peu, parce que ça ne se fait pas, de dire -, ni plainte devant ce qui n'est que normal, juste une explication.
C'était un très bad day mes chers.

pas trop en état, pas très sûre de vouloir m'immiscer... mais tout de même trois

la suite, le creusement de ventre de Jean-Marc Undriener http://networkedblogs.com/KsV2k

une note de Philippe Annocque sur l'écriture de Liquide et Monsieur le Comte, deux livres aimés, différents en apparence, liés http://hublots.over-blog.com/article-de-liquide-a-monsieur-le-comte-117242574.html
et, sur le tiers-livre de François Bon, le texte d'Harry Mathews sur Lautréamont http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article3505