samedi, septembre 21, 2013

Vendredi, c'est


C'est tomber du lit à une heure inusitée
C'est la nuque et le crâne douloureux, c'est le mac qui renâcle
mais c'est un nouveau bouton qui laisse deviner le rose de la rose
l'amertume délicieuse du café et la confiture de gingembre.
C'est les yeux qui brûlent. C'est quelques lectures qui colorent le jour.

C'est volonté rétive, absente, à recharger.
C'est le ciel délicatement bleu sur la cour
C'est le tableau de Guillaume Marchat qui se noie dans la rue et la griffe.

C'est une masse de nuages ourlés de lumière au dessus de la gloire de l'ancienne comédie.
C'est le poids du sac de linge et vêtements au bout de mon bras.

C'est traverser les tentations de la braderie par les belles boutiques de la rue Joseph Vernet, avec sourire de plaisir distant, protégée par la bourse provisoirement plate.

C'est le vent, les nuages en fuite, le ciel...

le ciel et cela me suffit.
C'est une masse de projets utiles, agréables – c'est sombrer dans une sieste, c'est se lancer dans activités sans intérêt sauf celui que je leur trouvais, impérieux, et abandonner le reste.
C'est une grosse pomme de terre écrasée avec trop – mais je m'en moque, on ne me voit pas – d'huile du Moulin de Cravenco, puisque n'en ai plus d'ordinaire.
C'est un jour à vivre.

12 commentaires:

Dominique Hassselmann a dit…

et un autre jour toujours en perspective... avec le ciel immuable (ça rassure).

jeandler a dit…

La bourse plate ...
Vendredi, c'est le jour de jeûne.

brigitte celerier a dit…

bourse plate mais rérigérateur et placards pleins

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Sans morue, la pomme de terre ?

brigitte celerier a dit…

avec petit maquereau poché dans eau, vinaigre de xérès et une grosse goutte de baume basalmique au safran

brigitte celerier a dit…

un peu choquée par l'irréalité du ciel sorti de mon appareil, mais l'ai trouvé presque aussi beau que le vrai, juste un peu forcé et donc gardé
Bn là je traînasse au lieu d'agir - go (vetures d'hiver commencer à s'en soucier, et c'est tout un chassé croisé à organiser dans petit espace - 'éternue avec une puissance qui me prend toute)

joye a dit…

ah oui, ce ciel, tu as raison, brige !

Oncle Dan a dit…

Et moi qui voulais laisser parler mon enthousiasme sans modération !

arlettart a dit…

Sous un ciel de peinture , des plus réussi

Gérard Méry a dit…

J'aime le tableau de Guillaume Marchat

tanette2 a dit…

Pas le courage de rattraper mon retard de lecture mais j'aime beaucoup les photos de ce vendredi ainsi que la description de ta journée.

Pierre R Chantelois a dit…

Votre ciel est si bleu... et déjà les arbres rougissent. La tristesse est de voir ces feuilles rouges joncher le sol après nous avoir si joyeusement distraits de nos mélancolies estivales.