mardi, octobre 29, 2013

Ce serait (encore une fois)


assise dans le hors-temps, assise dans le vide, dans et hors la ville..
fauteuil flottant dans le bleu, dans le brouillé, dans le hors réalité, un rêve presque éveillé, et la ville qui s'insinue, comme une présence en attente, discrète, potentielle..
instable, comme suivant une très ferme et fine musique, en phrases déployées dolce dans le silence..
comme pour une très lente danse, une pavane rêvée ;

ou se blottir, sereine, dans un demi-sommeil, à l'ombre d'une idée de refuge.
Deux toiles de Stéphane Dauthuille, http://www.stephane-dauthuille.odexpo.com qui m'ont fait signe dans la grande vitrine sur la place de la Galerie Ducastel http://www.galerieducastel.com/ et dont, en dépit du droit, j'ai capté l'image 

7 commentaires:

Gérard Méry a dit…

deux œuvres bien assises

brigitte celerier a dit…

:))

Pierre R Chantelois a dit…

Petite délinquance bien appréciée

Isabelle Pariente-Butterlin a dit…

Comme les idées de refuge sont accueillantes … et ce merveilleux "ce serait" que vous habitez si bien : il me fait désormais toujours penser à vous.

Dominique Hasselmann a dit…

Fauteuil et maison rouge : savoir se poser...

arlettart a dit…

Adoption des images d'un univers qui te ressemble

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous
me suis un peu trop blottie là !
faut go rapido