jeudi, novembre 28, 2013

neige prétexte infidèle


Amis, car trop longtemps j'ai dormi,
suis tombée, fébrile, dans textes
des autres, en plaisir et tension.
Amis, j'étais moi dans mon vide.
Amis, car trop longtemps j'ai dormi

Suis tombée, fébrile dans textes.
Toast, confitures, douche chaude
plaisir aigre d'avoir repris poids,
drap de bain, voir tomber la neige,
Amis, en douceur sur mon vide

Étonnée, en plaisir du refus
d'aimer cette humidité froide,
rester en moi, bien enfouie en moi.
Amis, être moi dans mon vide
calfeutrée, en plaisir du refus

Amis, rester là dans mon vide,
flouter pensée, flouter le monde
filtrer lumières, filtrer ombres.
Amis, tout lâcher, vouloir dormir
Amis, rester là dans mon vide

Amis, s'en est allée la neige
et sans excuse je suis restée.
Ai pensé vase, ai tenté mots
Amis, ils furent broussaille et flou
Amis, j'étais là dans mon vide

12 commentaires:

Anonyme a dit…


Billet à frissonner de plaisir.
Encore.

arlettart a dit…

Poète es-tu?
Brillantissime toujours même dans le vide

brigitte celerier a dit…

ouille !
mais merci

Dominique Hasselmann a dit…

Flocons inspirants (mais faut-il souhaiter qu'ils reviennent ?)...

cjeanney a dit…

avec toi dans ce vide, et la chaleur (chez moi la neige est sur les sarrting blocks, n'attend qu'un signe pour tomber :-))

brigitte celerier a dit…

Dominique moi en tout cas je ne le souhaite PAS

jeandler a dit…

Belle complainte à la Marot. J'aime cette ballade.

Pierre R Chantelois a dit…

Poème magnifiquement inspiré. Aussitôt arrivée, nous souhaitons qu'elle nous quitte rapidement. Neige incomprise. ;-)

La Mère Castor a dit…

L'hiver est plein de ces vides vertigineux et bienfaisants. Si beau poème.

brigitte celerier a dit…

Vous remercie hautement pour votre gentillesse à l'égard de mon mirliton

SD et NG a dit…

doux plaisir de cette neige-poème
à déguster en solitude partagée!

Gérard Méry a dit…

Très intéressantes des deux dernières photos