vendredi, novembre 29, 2013

Froid, nouvelles du monde, futilité mienne et luttes passées


aller, sous un ciel bleu d'hiver, jeter bocaux et papiers, aimer un envol de pigeons fonçant comme pour traverser la voûte, mais les louper
Séoul et Tokyo font survoler Senkaku/Diaoyu un récif en mer de Chine et la Chine exige que tout appareil dépose un plan de vol précis ce qui indigne les États Unis vivement critiqués par Pékin, deux garages ont été détruits par un violent incendie à Bettendorf, la paix avec les palestiniens est urgente et possible dit à Mexico Shimon Pérès et l'on peut douter de la suite, le G20 de Toronto a été espionné par la NSA avec la complicité d'Obama ce qui n'est sans doute pas très surprenant, le Monde fait sa révolution typo, Ziad Bouzid chauffeur de taxi a été tué à bout portant par un fusil à pompe dans une rue de Montréal la police parle d'un crime gratuit sans mobile et les algériens de Montréal sont bouleversés, quel sera l'impact de la 3G sur des secteurs de l'économie ? 

le soleil jouait doucement sur les pierres comme pour panser la morsure du froid que je sentais plus intensément en avançant
Le juge Trédivic est autorisé à enquêter en Algérie et à exhumer les têtes des religieux de Tibhirine, la Maison Blanche se prépare à gracier une dinde pour Thanksgiving et demande aux internautes de la choisir, le ministre de l'écologie refuse des permis de recherche à la Société Hess Oil pour le gaz de shiste, l'autorégulation ne fonctionne pas pour les retraites chapeau, en Argentine le pape François fustige une société du jetable qui écarte les jeunes européens de l'emploi durable, la mobilisation des ukrainiens pro-européens ne faiblit pas et peut laisser rêveur, le vote blanc sera adopté après les municipales, François Moulias tente une médiation à Libération, François Hollande estime que la bataille pour l'emploi prendra le temps nécessaire. 

acheter canard et cigares, perdre souffle à force de me contracter, renoncer, revenir vers l'antre, impression que l'air me réduit malgré les couches superposées, que mon visage devient minéral, s'effrite sous la morsure
Josy Schlang le dernier survivant luxembourgeois d'Auschwitz est mort, le préavis de grève à France Télévision est levé, le dernier membre de l'équipage du bateau de Greenpeace arraisonné dans l'Artique russe va être libéré, trois nouvelles inédites de Salinger sont publiées sur internet, les typhons disséminent la radioactivité de Fukushima dans le Pacifique et ce n'est pas une nouveauté ni une surprise, la construction neuve est en panne et le prix des logements anciens s'érode très lentement, ne pas acheter des bottes contrefaites pour ne pas avoir froid aux pieds dit Wort.lu, 32 blessés dont deux policiers dans des heurts à Siliana à 150 km au sud-ouest de Tunis, les jeunes sont moins illettrés que les plus âgés, le 21 novembre un avion cargo a atterri à Jabara dans le Kansas au lieu de la base McConnel après hésitation entre les 11 aéroports du coin, «Faites l'expérience d'une nuit dans un bidonville, sans risque pour votre sécurité» campagne de communication d'une enseigne hôtelière de luxe sud-africaine,

et céder, en passant devant Cotelac, après avoir résisté plusieurs jours aux ventes privées, à un élan futile déguisé en besoin de chaleur – rentrer et dans le calme de l'antre, s'amuser en grinçant parfois un peu à recenser une partie des nouvelles qui se présentent
le 25 novembre Juan Orlando Hernàndez du Parti National président du Congrès du Honduras co-responsable de l'état du pays serait en tête des présidentielles mais avec fortes suspicions de fraudes selon l'opposition, les agences AFP et Getty sont condamnées par un tribunal américain pour avoir utilisé sans autorisation des photos publiées sur twitter, le général ex-capitaine Amadou Sanago est arrêté à Bamako, une mini-marée noire aux Philippines et 5000 villageois évacués.

écouter les auditions par les députés de la coordination rurale, de la confédération paysanne et une partie de celle du mouvement de défense des exploitants familiaux (au sujet d'une loi en préparation) et partir dans la nuit tôt venue, pour être à dix-neuf heures au Chêne noir, assister à la conférence de Ricardo Montserrat http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricardo_Montserrat, accompagné par la guitare flamenco d'Eric Fernandez intitulée Espagne 1933, Chili 1973, 2013
A l’automne 2013, on "célèbre" si l’on peut dire l’anniversaire du coup d’Etat de Pinochet au Chili, mais aussi le véritable début de la Guerre d’Espagne en 1933 (avec les insurrections anarchistes et en octobre 34 avec La Commune Espagnole encore appelée la Révolution d’Octobre). Avec l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en 1933, 25 à 30000 Allemands se réfugient en France et sont "hébergés" dans le palais du Peuple de l’Armée du salut, ou le camp militaire de Saint-Maur. Une grande partie d’entre eux sont interceptés et refoulés. Ceux qui les aident et les abritent sont également passibles de lourdes amendes, ou même d’une peine d’emprisonnement.
«A travers la lecture d’un certain nombre de textes et d’extraits de spectacles, au son d’une guitare parfois, je mettrai en exergue l’extraordinaire capacité de résistance à l’adversité et à l’humiliation des petites gens mais aussi leur inventivité, leur propension à la rêverie, à l’imagination qui leur ont permis d’espérer un monde plus vivable, solidaire et fraternel.»
ça c'était le programme, mais en fait ce n'était pas une conférence mais un spectacle, beaucoup plus efficace, fait de profération d'un texte qui semblait en partie improvisé mais constitué de passages de ses spectacles, parole très écrite, poétique, lyrique, parfois véhémente, humaniste, entremêlée de musique celle d'Eric Fernandez, avec le soutien, parfois, d'un jeune guitariste plus rock et le Chili n'est intervenu qu'en une phrase à la fin, texte sur le peuple, la guerre faite au peuple, aux peuples, avec entre autres les grèves dans le Pas de Calais, l'accueil dans des camps, et le renvoi en Espagne, des vieux, des femmes, des enfants, mais l'action sans espoir du Secours rouge (un texte de Louis Guilloux) l'histoire accélérée de la République espagnole avant 36, les femmes qui voulaient combattre et l'attitude envers elles des républicains (mais la légion des prostituées de Barcelone), des visages de femmes, la traversée des Pyrénées, l'arrivée en France, et il revient sur les camps, le discours de Blum promettant ce qui n'a pas été au programme du Front populaire, les grèves et luttes, les votes arrachés, la fin et Thorez parlant du Front français etc... et la reconnaissance de l'Espagne franquiste deux ans après la mort d'Hitler – avec des brides de discours/insultes de Primo de Rivera, avec Alberti et Garcia Lorca, le taureau viril des phalangistes et le cheval des efféminés de gauche...

et suis rentrée dans le froid qui me semblait un peu moins prégnant.
J'ai fait une petite recherche et trouvé ceci, où il parle de son écriture, dans une forme plus statique, neutre, que ce à quoi j'ai assisté, mais qui dit ce qu'il cherche

6 commentaires:

Pierre R Chantelois a dit…

Les têtes des religieux de Tibhirine et l'affaire et Ziad Bouzid chauffeur de taxi tuém à Montréal ont ceci particulier que ces deux faits transcendent les faits divers pour franchir les frontières des actualités locales. et assister à une conférence de Ricardo Montserrat accompagné par la guitare flamenco d'Eric Fernandez n'est plus chose ordinaire.

Dominique Hasselmann a dit…

L'actualité est ce salmigondis comme lorsque l'on passe de stations en stations sur un poste de radio.

Seuls sans doute les poètes savent y mettent leur ordre.

brigitte celerier a dit…

zut la gourde gelée a supprimé le commentaire qu'avait bien voulu poser Christine Jeanney
(le monde entier ramassé exploré écouté ici)

jeandler a dit…

Délirant : tout savoir et désavoir sur le monde, instantanément, bouliquement. Voilà ce à quoi nous sommes condamnés : compilons. En restera-t-il quelque chose ?

brigitte celerier a dit…

une façon de jouer un peu avec, de prendre distance... (je sais, ce n'est pas bien)

Gérard Méry a dit…

Ricardo ..retraite chapeau...à découvert