samedi, janvier 25, 2014

Jour de clarté fraîche, en attendant piano dans la nuit


Enfoncer mon feutre en constatant la présence d'un vent pitchounet qui jouait dans l'air, lever les yeux et ne savoir s'il est voile blanc haut situé que transperce le bleu ou s'il est d'un azur infiniment pale, et s'en aller pour petites courses dans mon quartier.


Sur mon chemin trouver muraille beige, imaginer une nouvelle collection déballée dans l'urgence...


se dire que c'est boutique investie par ses cartons même...


et trouver, en tournant dans la rue Saint Agricol, en montant vers la pharmacie, la franchise du ciel, au moment où mes yeux commencent à pleurer dans le début de fraîcheur et que je jette mon premier mouchoir, retrouvant mon humidité hivernale.


Attendre d'aller, dans la nuit, vers le Chêne Noir pour écouter Christian Vander, le percussionniste de Magma et le fondateur d'Offering, entre autres, le disciple de Coltrane également, mais en piano solo.
Echantillons choisis avant de partir, et qui ne sont pas forcément exactement ce que j'ai entendu
Un passage de sa suite «les cygnes et les corbeaux» (qui dure près d'une heure)
un extrait de Félicité Thosz
et pour mémoire un solo de batterie
et ça a été pendant une heure et demie flotter avec lui sur sa musique, en bonheur et énergie, et puis plonger plus intimement là où corps et esprit trouve leur force, ou le croire – avec l'amusement dansant par dessus de voir – j'étais au premier rang, pas tout à fait au milieu, juste à son niveau – ses moues extraordinaires lorsqu'il joue, de le voir (et entendre ce qu'il peut faire de sa voix qui n'a au départ, je pense, rien d'extraordinaire) chanter, que ce soit en américain, ou yaourt, que ce soit des phrases nues et simples de ses petites chansons de l'intimité comme il appelait ça... une belle façon de nous inviter à le rejoindre pour un temps.


Retour dans des rues un peu moins fouettées par le souffle du vent, qui était à l'aller modéré.. mais bien trop froid pour moi ma bonne dame...

4 commentaires:

Francis Royo a dit…

Vander... Je me demandais si il y avait un lien de parenté avec Maurice Vander, pianiste de jazz, qui accompagna si longtemps Claude Nougaro. Wikipedia me le renseigne comme étant son beau-fils. (stepson) (?)

Dominique Hasselmann a dit…

Vander built (souvenirs de Magma)... C'est bien qu'il soit toujours en activité !

brigitte celerier a dit…

mais, avec une jolie humilité, il remercie ceux qui viennent écouter ce que; lui, trouve beaucoup plus personnel et passablement différent de la période Magma (pas reniée, revendiquée mais passée)

Gérard a dit…

On est pas loin de la scène de ménage .....avec le batteur