vendredi, janvier 24, 2014

Dérive longuissime à la surface de 1925


lecture inutile, déconseillée, mais c'était là...

Mardi, tasse en main, debout devant le radiateur, mes yeux flottants ont rencontré le catalogue de l'exposition Lénine Staline et la musique visitée en janvier 2011, je crois, à la Cité de la Musique, l'ai ouvert, feuilleté, retrouvé des passages qui m'avaient retenue, et cela m'a menée un peu plus loin à celui de Paris Moscou 1900-1930 du Centre Georges Pompidou dans la nouvelle édition de 1991.
Me suis plongée dedans, ai sinué, ai pensé «paumée», j'ai cru avoir une idée, j'ai commencé à relever qu'en 1925 (en décalage avec les photos prises dans le début du catalogue et qui, donc, portent sur des périodes antérieures) :

Iakov Tchernikhov palais des Arts 1930 – Constantin Melkinov projet de monument à Christophe Colomb pour Saint Domingue 1929 – Ivan Leonidov Narkomtiajprom à Moscou)
Pavel Abrossimov avait 25 ans, et entrait, je pense, à la Faculté d'Architecture de Vhutein de Leningrad
Mikhail-Mikhailovitch Adamovitch avait 41 ans, travaillait dans l'usine de porcelaine Volhovski et obtenait une médaille à l'Exposition Universelle de Paris
Donat-Alfred Agache avait 50 ans, et s'en allait à Rio-de-Janeiro travailler à l'aménagement de la ville
Anatoli Nikolaievitch Alexandrov avait 27 ou 37 ans et allait devenir ou était professeur au Conservatoire de Musique de Moscou
Yves Alix avait 35 ans, et peignait
Emile André avait 54 ans, et architecturait
Youri Pavlovitch Annenkov avait 36 ans, et exposait à Paris
qu'est-ce qui m'a pris, tant, tant il y a, et j'en garde trop, accélérons, mais
Boris Pasternak, qui avait 35 ans, avait écrit en 1917 et publié en 1922
C'est un chant qui s'enfle et qui monte,
Le claquement de glaçons écrasés,
C'est le froid de la nuit sur les feuilles
Ce sont deux rossignols qui s'affrontent
.
On étouffe, plus plat que les planches sur l'eau,
Et le ciel est enfoui sous les aunes,
Il siérait aux étoiles de rire aux éclats
Mais dîtes, quel trou perdu que le monde !

(Violet-le-Duc projet de bâtiment à supports métalliques pour la Russie, Perret immeuble rue Franklin, Henri Sauvage immeubles à bon marché pour la ville de Paris, Tony Garnier projet de bourse de travail à Lyon, une cité industrielle, terrasse sur la vallée)
Nikolaievitch Alexandre Benois avait 55 ans, et était conservateur du département de la peinture française et anglaise à l'Ermitage
Robert Bonfils avait 39 ans, et dessinait l'affiche de l'Exposition des Arts décoratifs de Paris dont il était un des organisateurs
Pierre Bonnard avait 58 ans, était Pierre Bonnard et participait à l'exposition des Arts décoratifs
Marc Zakharovitch Chagall avait 38 ans, peignait, et il vivait à Paris depuis deux ans
Vissarion Iakoulevitch Chebaline avait 23 ans, composait, était membre de l'Association pour la musique contemporaine de Moscou
Jean Cocteau avait 36 ans, et était Jean Cocteau
Robert Delauney avait 40 ans, et Sonia Delaunay aussi, et, entre autres choses, ils participaient à l'exposition des Arts Décoratifs
Ma foi, c'est idiot, et puis je constate des désaccords de dates entre mon catalogue et Wikipedia... j'arrête.. mais
Anna Akhmatova, qui avait 36 ans et dont la poésie était interdite de publication, avait écrit (en 1917 aussi)
Tous mes chants et mes rêves c'était donc pour cela...,
Pour qu'on vienne briser mon coeur en deux moitiés.
Quel silence soudain après la salve des canons,
La mort envoie ses éclaireurs fouiller dans les maisons.

(Pablo Picasso la buveuse d'absinthe 1901, Ilia Repine portrait de A.Ignatiev 1902)
Vladimir Ilitch Lénine était mort depuis un an, et Joseph Staline avait 47 ou 46 ans, l'Académie nationale des Arts ou GAKhN existait depuis deux ans
Natan Altman, qui avait en 1914 fait le portrait d'Anna Akhmatova, avait 38 ans,
Lev Bruni avait 31 ans et enseignait aux Vhutemas et aux Vhutein de Moscou,
Pablo Picasso avait 44 ans et finissait de peindre la danse,
Lépold Survage qui avait 46 ans vivait à Paris où, avec d'autres, il avait fondé la Section d'or,
Véra Moukhina avait 36 ans était «artiste du peuple de l'URSS», participait aux expositions, n'était bien entendu pas encore l'auteur du groupe dominant le pavillon de l'exposition de 1937
Ivan Chadr avait 38 ans et sculptait
Boris Koustodiev avait 47 ans, était paraplégique et peintre , illustrateur, décorateur de théâtre
Petrov-Vodkine Kouzma avait 47 ans, participait au mouvement symboliste des Roses bleues
et Ossip Mandelstam, qui avait 34 ans, avait publié deux ans auparavant
Dans le vide effrayant la flamme vagabonde.
Une étoile peut-elle ainsi pâlir ?
Etoile transparente, O ! flamme vagabonde,
Ton frère, Petropol, va mourir.
.
Le printemps transparent sur la sombre Néva
S'est écrasé. De l'immortalité coule la cire....

(Henri Matisse la musique 1910)
Marcel Gromaire avait 33 ans, et peignait la guerre
Alexandre Rodchenko avait 34 ans, était peintre, illustrateur, photographe, montait le pavillon soviétique de l'exposition des arts décoratifs de Paris et présentait son projet de «club ouvrier»
Vladimir Lebedev avait 34 ans, et était membre de l'Association des Nouveaux Courants en Art
Fernand Léger avait 44 ans, peignait, avait tourné l'année précédente le Ballet mécanique et participait à L'Esprit nouveau
Jacques Lipchitz avait 34 ans, à Paris sculptait (commençait à délaisser les angles droits)
Ossip Zadkine avait 35 ans, et voyageait en Italie
Naum Gabo avait 35 ans, avait publié cinq ans auparavant le manifeste du constructivisme russe avec son frère Antoine Pevsner et s'était installé à Berlin
Francis Picabia avait 46 ans, avait écrit Entracte peignait et voyageait
Naum Gabo
et Marina Tsvetaïeva, qui avait 33 ans et s'installait à Paris, avait écrit, deux ans auparavant, à Prague
Chaussée des exilés !
Cri strident et c'est parti
De toutes les roues en folie.
O temps! Je suis distancé.

(Mikhail Larionov Vénus 1912)
Kasimir Malévitch avait 46 ans, et était Malévitch
Nikolai Andreevitch Anoufriev dit Andreev avait 52 ans, sculptait des portraits et mettait en scène des spectacles au Théâtre d'Art de Moscou
Alexandre Archipenko avait 38 ans, et vivait depuis deux ans à New-York
Eugène Beaudoin avait 27 ans, et étudiait à l'Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts
Henri Matisse avait 56 ans, peignait à Nice et était nommé chevalier de la Légion d'honneur
André Derain avait 40 ans, peignait et dessinait des costumes et des décors
Mikhail Larionov avait 44 ans, avait fondé le rayonnisme avec Natalia Goncharova et vivait en France
Pavel Filonov avait 42 ans, était le chef de file des «maîtres de l'art analytique» à Léningrad.
et Sergueï Essenine, qui avait 30 ans, avait écrit, avant son suicide
Au revoir, mon ami, sans poignées de mains ni paroles,
Ne t'attriste pas, ne fronce pas les sourcils,
Dans cette vie, il n'est guère nouveau de mourir,
Mais vivre n'est certes pas plus nouveau !

Mais, le 23 janvier 2014, Brigetoun honteusement dolente, piètrement migraineuse, sans gravité, et ensommeillée malgré un thé peut-être trop corsé, a renoncé lâchement à faire le petit trajet vers le cinéma Utopia-Manutention, le film la part du feu d'Emmanuel Roy, documentaire sur l'amiante, ses victimes, leur douleur, et la rencontre avec le réalisateur et avec Mule Noyre http://fremissements.wordpress.com
En a eu honte, juste un peu trop tard. A gardé la migraine en punition.

5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Lénine Staline
à la Cité de la Musique
j'y étais, à cette expo,
le 5 novembre 2010 :
on aurait pu s'y croiser !

brigitte celerier a dit…

vous ai succédé - moi c'était fin décembre je crois finalement, pas début janvier comme le pensais

arlettart a dit…

Pas de punition pour nous après lecture de ces pages ...
Toujours fascinants les rapports dans le temps
Ne me souviens pas des si grandes mains de la buveuse d'absinthe
Comme quoi ...

Isabelle Pariente-Butterlin a dit…

Heureusement que vous êtes là pour nous emmener avec vous dans toutes vos lectures et dans vos promenades à travers le monde ! Vous ne voudriez pas être un peu plus amicale avec vous ? Simplement cela … pas un reproche, une demande que j'ose à peine vous faire …

Gérard a dit…

la buveuse d'absinthe...a de grands bras pour mieux attraper son verre ?