vendredi, janvier 31, 2014

Pluie dans le ciel et pluie de photos


sortir en petite forme - éviter réclames abandonnées sur mon seuil

sous pluie fine persistante presqu'invisible

squelettes contre ciel mort

parapluies cheminant

mon vertige accru devant les dalles
jambes affermies sur pavés

refaire provision en chemin

légumes, pommes de terre, morue, huile, poisson
plaisanteries, petits échanges, en peu de presse

sortir, fleurs pour égayer le gris, lampadaire pour le griffer

sous un arbre qui a sauvé sa parure en se faisant oublier, répartir poids 
(plus grand qu'il ne semble)

une dame courage souvent rencontrée, en navrance humide

un cadavre de parapluie réfugié sur une jeunesse usée

hydraulique, dalles et tables luisantes, jambes précautionneuses
sous l'indifférence d'un couple abrité 

redescendre vers l'antre – exploiter charge – me rencogner
puisque, est-ce à force de parler, de lire, de voir, de porter nourritures, étais malaaade, ou enfin un poco -
se passionner pour des réunions de commissions à l'assemblée pour savoir pourquoi être en colère, et parfois pourquoi admettre...
et paresseusement poser, loupées ou non, intéressantes ou non, mes images sur paumée, sans trop me mettre en peine de mots. 

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

La pluie fait des photos, sur le trottoir, avant midi.

brigitte celerier a dit…

Bravo à vous
et puis elle me sape et ronge le crâne (et sans fin)

arlettart a dit…

Images que tu traduis en" navrance" comme tes idées ce jour
Mistral annoncé

tanette2 a dit…

Envie de faire mon marché au travers de tes belles photos.
Bon week-end.

joye a dit…

C'est bon pour la peau ! :-)

Gérard a dit…

je lis..."l'eau vive " ..alors quelle vive !! !

Danielle Carlès a dit…

"Un cadavre de parapluie réfugié sur une jeunesse usée" merveille!