vendredi, mars 14, 2014

Envie (reprise vase communicant de mars)


en vie, envie d'envies
corps quiet, esprit mort, immobile
en vie, elle était
mouvement silencieux du sang, souffle calme, inconscient, immobile, dans le monde, elle était
a levé les yeux, a regardé le mur de la cour
a pensé je pourrais avoir envie de le dépasser
a pensé je pourrais avoir envie de voir le fleuve, ou de caresser l'écorce d'un platane
a pensé je pourrais même avoir envie de regarder les gens
a pensé je dois avoir envie pour bouger, a pensé je suis en vie, j'ai devoir de bouger
a souri
a levé les yeux, regardé le soleil, il l'a brûlée, elle a fermé les yeux, elle a vu des mouvances rouges, lentes, chaudes, violentes
est revenue sur le seuil
a pensé : c'est un drôle de mot envie, il peut dire caprice, il peut dire jalousie, il peut dire peau attaquée, je ne veux pas de lui
a reculé dans la pièce, ses yeux accrochés sans le vouloir sur un arbuste, est entrée dans la musique de la radio
a bondi dans la percussion sourde, a voulu être la flûte qui dessinait des dentelles claires sur la basse, a dansé sans bouger, a senti son corps vivre...
un peu plus tard est revenue vers le jour, a regardé le bleu et cet endroit où le soleil le faisait pâlir, a tendu la main, a voulu, eu désir d'être l'air, d'être la lumière, d'être dissoute
s'est repliée, a baissé un peu la tête, a ri intérieurement de soi, a pensé, fi de l'envie, je préfère le désir, il est plus pur.
Et tant pis si elle se trompait.
c'était la liberté de ce mot, la force de pulsion de vie qu'il portait qu'elle désirait.
La force de pulsion de vie... elle est restée figée devant ces mots
a pensé aux désirs morts, a pensé âge, solitude, a pensé dérisoire
Le ciel était imperturbablement bleu et les branches fouettées par petit vent
a pensé il est plaisirs et désirs de tous genres, de tous âges
a grimacé
au pire si manque la chose reste le mot
a pensé : fin.
Reprise du texte publié chez Myriam OH, qui m'avait gentiment proposé d'échanger sur le thème de l'envie pour les vases communicants de mars http://blogmaestitia.xawaxx.org/post/2014/03/07/Envie puisque justement je m'enfonce dans le manque d'envie, envie de lire, envie de communiquer, envie encore plus grande de tenter de jouer avec les mots, même sur paumée, qu'il faudrait pourtant que je maintienne, au minimum, comme une bouée. 

7 commentaires:

Chri a dit…

Oui, main tenez.

Dominique Hasselmann a dit…

Un vase dont l'encolure est fermée peut ressembler à une bouteille envoyée à la mer...

brigitte celerier a dit…

grand merci au découvreur

marcopolette a dit…

Elle revient, la joie de vivre... derrière les murs elle est là, elle attend. Laissez-vous attendre.

arlettart a dit…

Viens de poser les yeux juste avant de venir te voir sur
"Plus rien ne subsiste à part le désir
Pur désir inaccompli
Mùr désir inassouvi..."
François Cheng (Quand reviennent les âmes mortes)

brigitte celerier a dit…

la fort poésie de ce Monsieur...

Gérard a dit…

..ta culture est enviable