jeudi, mai 08, 2014

Chercher printemps


obstacle au printemps, air bien trop froid, ou j'en jugeais ainsi, murs maussades
ciel blanc, petite pluie en fin de trajet...
marcher avec le plaisir de petites trouvailles, de sourires, mais une crainte rageuse puisque je voudrais montrer aux visiteurs de la fin de semaine mon ciel implacable, leur offrir un petit rayon de soleil en caresse bien chaude sur la nuque....

suppliques à toutes les vierges rencontrées sur mon chemin (curieusement relativement peu nombreuses et pas les plus belles...)

ai donné une superstitieuse preuve de bonne volonté en bataillant plus d'une heure avec la casserole de cuivre trop longtemps négligée, combat dont, victorieusement, elle est sortie assez terne....

mais, ne sais ce qui a fonctionné, le ciel m'a écouté, au moins provisoirement...

6 commentaires:

arlettart a dit…

Géométrisation de ton espace pour organiser la pensée
c'est un ressenti ...

Anonyme a dit…

effacé maladroitement un valeureux (si rares ceux qui s'y risquent) commentaires de Jandler

Faites vos cuivres et le ciel s'éclaircira.

tanette2 a dit…

J'ai perdu l'envie d'avoir des cuivres...Trop de travail...les ai reléguées au galetas...me reste juste un cul-de-poule que j'utilise pour faire du nougat...(je te trouve bien courageuse...)

brigitte celerier a dit…

mais il est hors de question de l'utiliser (l'intérieur ! et j'en ai hérité ainsi, là ça dépasse mes possiblités)

Gérard a dit…

les cuivres font aussi de la musique..comme des casseroles pour certains...

brigitte celerier a dit…

:)))