dimanche, juin 29, 2014

Ordinaire

ouvrir volets bleus sur ciel bleu pâle où passent des nuages lumineux
éternuer, éternuer derechef
J'étais invitée par mon ami adjoint au maire en charge du quartier nord à l'inauguration d'un parc chemin des Massillargues – et j'ai honteusement renoncé
pour prendre mon couffin et m'en aller aux halles le charger de légumes, fruits et quelques petites choses
et c'est tout, ou tout ce qui vaut presque la peine d'être dit
ah si : le ciel fut variable hautement, fouetté par des risées tourbillonnantes, mais toujours beau, variablement beau
ah si : traces se posent dans la ville de l'approche du festival

7 commentaires:

jeandler a dit…

Il serait temps de penser au Festival, par intermittence.

brigitte celerier a dit…

on ne pense qu'à ça ! enfin presque

arlettart a dit…

Harmonies de couleurs pour nourritures terrestres...

Dominique Hasselmannn a dit…

Les fruits et légumes sont déjà en place sur les planches...

brigitte celerier a dit…

zut Mémoire Silence m'a fait l'honneur d'un commentaire que j'ai supprimé par mégarde (promis c'est le vrai que je remets)
Un ordinaire coloré !!!
Beau et bon ..

Gérard a dit…

de grosses légumes seraient attendus au Festival ?

brigitte celerier a dit…

je ne pense pas qu'elles aient intérêt à se montrer si on joue