mercredi, juillet 30, 2014

Lumière, vent, idée de chaleur, Brigetoun un poco active, et dolcissimo

les yeux dans le ciel
marcher dans sa mouvance
en petit vent frais
les yeux sur le sol
la lumière et les ombres
revenues jouer
mes contemporains
en troupeau sage, et moi
une mais libre

Lunettes pour sac, yaourts et pastilles de miel, gros ménage presque à fond, et puis nada, voluptueusement, ou du moins résolument, nada.
Pendant que nuages et pluie venaient, partaient, dans une fraîcheur que point n'aime... demain, s'asseoir au soleil jusqu'à en perdre la tête ?

Et le monde autour... mort de ma vie, ne pouvant rien, je n'écoute plus nos mirifiques radios pour ne pas sombrer dans une rage inutile et irresponsabilisante.. cherche plus loin, tente de réfléchir, et me persuade davantage de mon insignifiance et de l'indécence qu'il y aurait à étaler nos sentiments.

5 commentaires:

arlettart a dit…

Contre-coup évident , ce vide soudain et toi encore le soleil revenu mais la Drôme du Nord est de plus en plus verte de pluie

jeandler a dit…

Un peu de vague à l'âme au ciel.

brigitte celerier a dit…

et un très grand merci de Brigetoun

Gérard a dit…

un temps de réflexion après ces jours hyper actifs

marcopolette a dit…

C'est bon d'être en contemplation avec vous !