dimanche, septembre 28, 2014

samedi dans la lumière

deux tentatives pour mettre pied dans le jour, et un dernier réveil avec coup d'oeil embrumé et catastrophé sur ma pendule
une grande difficulté de ma volonté rétive pour tenter réellement de pousser carcasse à émerger des limbes, un mélange de dolence, fébrilité, ironie

et le salut de la dernière rose émergeant en douce couleur dans la lumière jeune.
Pour me fouetter, rendre le sourire obligatoire, m'amuser, me tenir chaud, ai endossé manteau orange pour lequel j'avais eu un élan au printemps, vite réprimé par son côté ridicule et sa qualité très moyenne, et que je n'ai porté qu'une fois – et pour chanter avec lui un pantalon trop rose 
et m'en suis allée, dans l'étincellement de la lumière,
porter quatre draps, deux robes et un veston jaune chez le teinturier, rencontrant un petit frère tout aussi coloré et comique (mais ne l'adopterai pas pour l'hiver, l'est vraiment «trop» pour une digne petite vieille, et trop cher) annonçant des petits sourires drolatiques de la rue, et une amabilité grande des êtres rencontrés..
ménage,
écouter en faisant cuisine, jusqu'à treize heures, la partie relative au nucléaire et aux travailleurs concernés des débats de la commission d'examen du projet de loi sur la transition énergétique
et, malgré la visite que me faisait la vie extérieure,
déployer la même énergie sereine que le fauve rencontré le matin (il m'avait fait envie, l'ai imité)  

9 commentaires:

jeandler a dit…

Le ciel est bleu
le rose est mis
le jaune vous sied à merveille.
signe de joie.

arlettart a dit…

Ton originalité n'a d'égale que ton humour revigorant dans les aléas du matin chagrin

brigitte celerier a dit…

ouvre un oeil, vous remercie - repose tête

mémoire du silence a dit…

La rose belle
bonjour madame
vos couleurs chaudes
m'attendrissent

brigitte celerier a dit…

ça m'amuse - je me moquais un peu de ma mère et voilà que j'en fais autant

Dominique Hasselmann a dit…

Le fauve se parfume à la dynamique...

brigitte celerier a dit…

ouille :))))

Marie-christine Grimard a dit…

Les couleurs de l'automne vous vont si bien !
J'aime ce fauve au regard doux...

Gérard a dit…

fauve qui peut