samedi, septembre 27, 2014

Fin septembre

Amie, le froid s'en vient avec l'hiver,
envie avons bien grand de l'oublier,
de refuser vêtures sévères,
lainages lourds, douces couleurs niées.
Oui, amie, ne voulons nous en soucier.
Nous rêvons ainsi, d'avance lassées,
rêvons, non, dormons, blotties dans passé,
insouciantes, gelées un peu le soir,
Oui mais, amie, le devons, c'est assez,
et de l'été nous garderons le noir.
Pourtant amie le bleu était intense, et j'en suis restée à lui, malgré les diseurs de vérité et la jeunesse déguisée en rentrée
que je croisais, en route vers la poste, pour attendre, faire la queue, envoyer – la barbe – une lettre recommandée, après avoir commencé le jour en éclusant formalités et autres en retard.

3 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

J'aime bien ce minimalisme (on va créer un mouvement !)...

L'hiver permettra de se réchauffer les doigts.

jeandler a dit…

Le rêve comme un cocon.

brigitte celerier a dit…

c'est la crise partout - on réduit