mardi, novembre 25, 2014

Muette apostrophe

Ma chère Madame, mon cher Monsieur,
La vieille maison vous remercie de vos soins.
Vous voulez lui donner nouvelle jeunesse, elle se contenterait d'une survie, elle prend vos efforts cependant, certaine qu'ils seront ramenés à leur juste importance.
Elle vous remercie d'avoir choisi ce bleu un peu fané qui est devenu de bon ton, presque obligatoire, mais qui lui sied bien, il arrive souvent que les modes s'ancrent sur le réel.
Pourtant, peut-elle se risquer à vous le dire ? Il y a cette erreur, cette incongruité, cette monstruosité, cette bévue, cette tache, cette indécence, cette injure faite au vieil appareil rude et pauvre des murs, tous ces bidules brillants, comme un jacuzzi, un home-cinema affiché sur une façade, et elle ne sait si elle vous acceptera, tels qu'ils vous dévoilent, elle est tentée de faire tousser ses canalisations, de soulever les tomettes posées un jour de trop basse température, de faire tomber vos belles peintures, parce que, c'est du bois, votre croisée ? et puisque ce n'en est pas, vous avez veillé aux aérations ?
Et la vieille maison ricane, applaudit l'esprit de ce sacré Félix qui vécut dans ses murs longtemps et qui, avec son exagération habituelle, bougonne - ils auraient dû choisir de l'or, carrément, et de l'or mat, lourd, qui aurait eu le mérite de la discrétion, de la douceur accordée à notre âge, à vous les pierres et à mon souvenir, et puis de leur faire des beaux biceps quand ils s'essaieraient, d'un geste large dans le matin, à pousser ces ersatz si distingués pour faire entrer le jour.

Brigetoun toujours en roue libre.

8 commentaires:

chri a dit…

En roue libre, peut-être mais à la plume pointue...

Dominique Hasselmann a dit…

Riche idée...

jeandler a dit…

Serait-ce la maison du gardien si bien vérouillée ?
En roue libre, il fallait bien négocier sa descente sur les vieux vélos.

brigitte celerier a dit…

j'ai grincé des dents (serais-je snob ?)

arlettart a dit…

Incongruité bien signalée pour chercher un trésor caché

Lavande a dit…

Votre photo m'a remis en mémoire un mot que j'aime bien pour un objet qui a pratiquement disparu: l'espagnolette.

brigitte celerier a dit…

toujours vivante dans notre sud

Gérard a dit…

pourvu que ce bleu..ne soit pas Marine