jeudi, février 19, 2015

lignes dédiées

à nos désirs enfouis
à nos désirs avortés
à nos désirs timides
à nos désirs enfuis
à nos désirs éternellement renaissants
à nos rencontres fugitives, à nos rencontres négligées, à nos rencontres rétrospectives
à nos fraternités vagues
à nos douces fraternités tues
à nos fraternités fulgurantes
à nos fraternités repoussées
à nos douloureuses fraternités inutiles
à nos complaisants regrets
à nos idéaux trahis, à nos idéaux dévitalisés par les phraseurs, à nos idéaux dévoyés par le bruit du monde, à nos idéaux oubliés
à nos rages impuissantes
à nos rages pleines de renoncements
à nos lâchetés
à notre sagesse résignée, à notre sagesse apprise, à notre sagesse conquise, à notre sagesse mortelle
à nos sourires d'accueil
à nos intempestifs sourires surprises
à nos sourires toisants
à nos sourires d'adieu
à nos sourires digestifs
à vous qui ne nous avez pas vus, à vous les insistants en trop grande attention, à vous les obsédants, à vous les légers émerveilleurs de passage, à vous qui étiez dans un coin à l'arrière et prenez toute la place dans le souvenir
à nos perdus de vue
à nos souvenirs s'effaçant
aux voix oubliées
à nos souvenirs intrigants
à nos erreurs
à vous les morts, à vous qui en devenez importants, à vous les aimés, à vous dont on ne peut admettre croire réaliser le plus jamais, à vous nos morts compagnons, à nos conversations sans réponse certaine
à vous que nous avons totalement oubliés.

12 commentaires:

anna jouy a dit…

je vous lis et c'est comme si les mêmes sentiments que les miens en cette aube se trouvaient entre vos mots.

Dominique Hasselmann a dit…

Ces désirs en courbes...
Ces morts horizontaux...

brigitte celerier a dit…

parfois en courbes horizontales
merci pour vos passages

Anonyme a dit…

Merci à vous fée magicienne pour vos potions quotidiennes ...

jeandler a dit…

À nos fraternités
qui ne soit vœux pieux

arlettart a dit…

à ce que nous sommes...
En fragilité et vitalité

tanette2 a dit…

Plaisir admiratif devant tes écrits.

brigitte celerier a dit…

oh merci…
juste nos ruminations

Gérard a dit…

Tu portes haut les "à nos "

Marie-Christine Grimard a dit…

à vos mots, compagnons de nos souvenirs jamais oubliés

Anonyme a dit…

C'est vraiment très beau ce que vous écrivez Brigetoun :-)
Merci à vous.

Flore, lectrice silencieuse mais qui vient régulièrement vous lire.

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous