jeudi, mars 05, 2015

Ailleurs


Ai rencontré ce matin, en sortant de l'antre, en débouchant sur la place, sous un ciel qui jouait les superpositions translucides de blanc et longues bandes dégradées en gris, une victime qui exhibait ses tripes de terre.
Le petit vent qui rafraichissait notre annonce de printemps a forci légèrement, frisant les rameaux des oliviers, retroussant les bannes, faisant claquer des oriflammes vantant une nouvelle société de transport qui entend supprimer autos, cars etc... si j'en crois leurs symboles imprimés, faisant danser mes cheveux devant mes yeux et ma bouche
marchais, dans l'idée d'un départ,
me suis, depuis l'antre, promenée un moment en Nouvelle Ecosse, et, à Yarmouth, suis restée en arrêt devant une de ces maisons de bois qui s'alignent sagement, blanches, noires, colorées, plus ou moins grandes, toujours cousines, au bord des routes – me sens toujours extrêmement latine, étrangère, sur ce continent – séduite par la beauté robuste de l'arbre, amusée, m'interrogeant, curieuse de connaître les habitants responsables de cette touche de fantaisie
amis fervents des oiseaux, collectionneurs de petites maisons, décorateurs soucieux d'étudier une palette de couleurs ? – restait un problème : comment pénétrer dans ces logis offerts ?
Et puis suis passée à
sortir deux grands draps, en caresser le lin
vérifier trousse de toilette,
recharger kobo et tablette (acte qui risque, pour la seconde, d'être gratuit, faute de connexion)
choisir un livre, penser bonbons, carnet, cigares
chercher chaussures de marche et apprivoiser mes pieds pour qu'ils les tolèrent
etc...
me préparer à partir regarder les croupes qui entourent Saint Germain du Teil, et les brebis blanches à tête noires sous ma fenêtre.

7 commentaires:

anna jouy a dit…

un avis de voyage...qui me promet sans doute bientôt de nombreuses belles photos

prenez soin de vous

Marie-christine Grimard a dit…

Bon voyage. Que le chemin vous soit agréable

brigitte celerier a dit…

entendant gronder le vent cette nuit et ce matin je pense surtout à la conductrice

Dominique Hasselmann a dit…

Encore une excursion en perspective...

A propos des photos de maisons et rues sur Internet, il est quand même dommage que leurs robots ne pénètrent pas dans les intérieurs afin d'effacer notre frustration !

arlettart a dit…

Partir ... toujours une aventure
Beaux jours à toi

brigitte celerier a dit…

Dominique, quand j'imagine qu'ils pourraient faire entrer leur robot CHEZ MOI je ne le regrette pas- sourire - (certains commerces et restaurants paient pour se montrer ainsi, mais n'ai rien à vendre)

jeandler a dit…

Voici enfin un arbre bien sur son pied et garni d'oiseaux. Bon voyage.