dimanche, août 23, 2015

dans la courbe de l'été

jour bleu, air tendre,
plus d'huile ni de morue
m'en vais dans les rues
éblouissement
du ruban de lumière
filant vers les halles
des étals fermés
juste assez de monde pour
les plaisanteries

et parmi les légumes,
les fruits d'été, l'arrivée
des premiers cèpes
un seul poissonnier
longue attente, contemplant
un thon, flanc ouvert
tomates, pommes,
poires, cèpes et autres
morue, patates

trois litres d'huile
de Crète, fourme d'Ambert,
cabillaud, rouget...
cheminer tout doucement
épaules tirées vers sol.
et basta..
mañana
bonjour toi
ma flemme

8 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Le menu est appétissant... Et Chéreau pour la bonne bouche !

brigitte celerier a dit…

une semaine que je tourne autour de billets sur l'exposition Chéreau, trop ou pas assez à dire, et mélange photos et souvenirs

Marie-christine Grimard a dit…

L'été se nourrit de vos couleurs même s'il commence à se courber devant l'arrivée des cèpes ...

Arlette Arnaud a dit…

Pas facile et l'inspiration viendra du fond du panier...gourmand

brigitte celerier a dit…

Arlette avais au programme de m'y attaquer - du coup me suis lancée dans soins si attentifs à l'antre et carcasse qu'on verra (une pause, là, je reprends)

jeandler a dit…

Le thon, flanc ouvert...
pour quels aruspices ?

brigitte celerier a dit…

Pierre je ne sais pas
le thon ne pouvait plus parler
le poissonnier était trop occupé à galéjer

Gérard a dit…

..me suis contenté de maquereaux frais ce soir..Vendée oblige.