samedi, octobre 31, 2015

Dans le déclin de l'après-midi

chandails ou vestons
et quelques chemises aussi
dans nos rues d'ombre
mais levant les yeux
la prière des branches
se faisait gloire,
la mousse lasse
des feuilles était or sombre
dans la lumière,
l'ombre des maisons
prenait possession franche
de leurs voisines.

9 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

J'aime ces images dans leur simplicité ombreuse : elle parlent presque seules et à demi-mots murmurés...

tanette2 a dit…

Belles images de ce moment de la journée où le soleil rasant magnifie les couleurs.

Marie-christine Grimard a dit…

Ombres silencieuses mais tant de lumière dans vos photos pourtant !

brigitte celerier a dit…

merci à vous

Dominique, à vrai dire elles m'ont dit juste ça (et la journée aussi) et c'était suffisant

Arlette Arnaud a dit…

Il suffit parfois de peu ...
Merci d être toujours présente

brigitte celerier a dit…

peu, mais c'est fou ce qu"un moment de lumière éclatante améliore une journée

Anonyme a dit…


Absolument d'accord sur la lumière ! ça booste dés le matin venu !!
Bon et beau dimanche brigetoun :-)

Anonyme a dit…

Eh j'ai oublié de signer :-)
Flore

Gérard a dit…

Tout est vrai....pas l'ombre d'un doute