jeudi, février 18, 2016

Résistance de l'hiver

quand les épaules
tremblent à l'idée de sortir
du nid en couette
quand refus se fait en moi
devant l'hiver résistant
Ne m'y suis résolue que si tard que le matin
ne fut que rempart, splendeur du bleu dur,
pigeons blottis à l'abri,
fleurs se chauffant derrière buée et vitre sale...
Me réfugier dans cette douce mélopée intérieure contre le reste de froidure,
pour négliger les petitesses, les vilenies, les grimaces, les rugissements de notre monde.

7 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Splendeur des photos des mots et du bleu !
Grand merci !!!

brigitte celerier a dit…

un peu floues les photos !

Dominique Hasselmann a dit…

Hier soir, il faisait 0° à Combs-la-Ville (mais Avignon en a vu d'autres...)

Arlette A a dit…

Le temps de froidure et de pluie" dit le poète ...même dans les coeurs racornis! rencontrés ces derniers jours !
le petit soleil doux ne réchauffe que les pigeons et les fleurs

brigitte celerier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
brigitte celerier a dit…

Dominique, pas tant (on n'est descendu qu'une fois en dessous cette année.. pourvu que ça dure !)

brigitte celerier a dit…

Arlette, et les yeux tout de même
le soleil commence à descendre sur le mur de ma cour et pose un reflet sur mon lit au mitan du jour